Quels sont les avantages de la floriculture bio ?

La floriculture biologique est l’art de cultiver des fleurs en respectant les principes de l’agriculture biologique, dans le but de conserver l’écosystème et sauver les variétés en voie d’extinction. La floriculture bio se contente d’utiliser des processus naturels et qui nécessitent de longues périodes avant l’obtention du produit contrairement à la floriculture non-biologique qui utilise des produits chimiques de synthèse et donne des résultats sur des périodes plus courtes.

La floriculture biologique, comme l’horticulture biologique, est une filière qui intéresse un bon nombre de consommateurs, ce qui encourage les producteurs à se focaliser sur cette culture qui, malgré beaucoup de contraintes freinant son développement, a réussi à survivre dans le marché car le fondement derrière une floriculture biologique est de protéger les sols et l’environnement, ce qui impacte positivement la vie des consommateurs.

Définition de la floriculture bio

floriculture-bio-champLa floriculture bio est une branche de l’agriculture biologique, elle s’occupe de la culture et la production des fleurs et plantes d’ornements. La floriculture biologique se fait sans produits chimiques obtenus à partir de synthèse ni organismes génétiquement modifiés, par contre, cette technique favorise le recyclage des matières premières ainsi que la rotation des cultures. Le principe de l’agriculture biologique est de protéger l’environnement et d’améliorer les rendements en utilisant des méthodes vertes.

En France, comme dans plusieurs pays, l’agriculture biologique se développe depuis quelques années grâce à la conscience des consommateurs et des producteurs, par exemple, le marché des plantes aromatiques de culture biologique ainsi que des fleurs biologiques ne cesse de se développer. De plus en plus de personnes souhaitent se spécialiser dans ce domaine.

En France, les produits venants d’une agriculture biologique sont certifiés par un label « AB » qui est décerné par l’une des organisations suivantes :

  • Ecocert ;
  • Qualité-France ;
  • SGC et Aclave ;
  • Ulase et Agrocert.

Pour obtenir ce label, le producteur de fleurs ou d’autres agricultures doit répondre à un cahier de charges que nous verrons plus loin dans l’article.

Avantages et inconvénients de la floriculture bio

La floriculture bio compte plusieurs avantages pour l’environnement ainsi que le consommateur. D’abord, les sols et les nappes phréatiques sont protégés grâce à l’absence d’usage de produits chimiques. De plus, l’agriculture biologique des fleurs donne une grande importance à l’environnement et propose des produits de qualité supérieure, même si les prix sont onéreux. Dans le but d’obtenir un service de haute qualité, le consommateur se montre prêt à payer plus.

En outre, ce type de culture de fleurs protège l’écosystème dans lequel se fait la culture en raison de l’utilisation économique des ressources en eau. Enfin, il faut savoir que la floriculture bio consomme moins d’énergie que la culture conventionnelle.

Tous ces avantages n’empêchent pas que la floriculture soit pointée du doigt pour des inconvénients qui sont devenus des limites dans la production et le développement du marché mondial.

À commencer par le faible rendement qui est principalement dû à l’absence d’utilisation des pesticides chimiques et des engrais, cela oblige les producteurs à augmenter la surface de culture dans le but d’obtenir le même rendement qu’en culture de fleurs traditionnelle, ce qui augmente le prix du produit final.

En outre, les fleurs originaires de culture bio sont plus sensibles aux maladies et à l’attaque des insectes. Malgré ces inconvénients, la floriculture biologique continue de se développer en raison de son impact positif sur l’environnement.

Le cahier des charges de l’agriculture bio

pesticides-interditsDans le but d’obtenir puis de garder un certificat d’agriculture biologique, le producteur doit respecter une liste de principes stricts. D’abord, l’utilisation de produits chimiques de synthèse sous n’importe quelle forme (insecticides, pesticides ou autres) est strictement interdite. Par contre, les pesticides et les engrais d’origine naturelle sont autorisés.

La lutte contre les nuisibles se fait exclusivement par des agents biologiques. En outre, il est obligatoire de respecter l’environnement et de préserver les ressources naturelles qui se trouvent dans le milieu de la culture des fleurs.

Dans le but de régénérer les sols, la technique de rotation des cultures est préconisée dans l’agriculture biologique. Le recyclage des déchets est l’un des fondamentaux en ce qui concerne la floriculture biologique.

Il faut savoir qu’après l’obtention d’un certificat d’agriculture biologique, il est nécessaire de respecter les périodes transitoires qui changent selon la fleur dans le but de garder la conversion d’une exploitation en agriculture biologique avec certificat.

You might also like

Comments are closed.