Les plaisirs du jardin

Le jardin est un lieu privilégié. De nombreuses activités peuvent s’y dérouler. Le potager et la permaculture, le sport des enfants, les jeux avec le chien, la ballade des chats, .. . Sur ce site, vous trouverez tout les conseils et informations pour l’entretien du jardin tant au niveau de vos plantes, de vos légumes, de votre gazon et de vos loisirs.

S’amuser au jardin est un plaisir pour toute la famille, les barbecues avec les amis en été, les couchers de soleil romantiques, les jeux des enfants, .. Ceux qui ont la chance de profiter d’un jardin peuvent développer 1000 activités et loisirs qui peuvent s’y tenir.

L’horticulture

Le mot horticulture vient du latin hortus, qui signifie jardin. Ainsi, pour donner une définition simple, on peut dire que l’horticulture regroupe toutes les activités en lien avec le jardin. Ces activités sont généralement découpées en trois branches bien distinctes. En toute logique, l’horticulteur est la personne dont l’horticulture est le métier ou le hobby.

L’horticulture légumière

Cette branche de l’horticulture va regrouper les activités en lien avec la culture des légumes et légumineuses. On parle plus généralement de maraîchage.

L’horticulture fruitière

Comme son nom l’indique, l’horticulture fruitière regroupe tout ce qui concerne la production de fruits. Les fruits à pépins, à noyau, les petits fruits mais aussi les fruits à coque (noisette, amande, etc.). On parle également de maraîchage pour cette branche.

L’horticulture ornementale

Enfin, l’horticulture ornementale consiste en la culture de plantes d’agrément, qu’elles soient utilisées pour décorer les jardins ou nos intérieurs. Cela va des bulbes aux fleurs coupées en passant par les plantes pour massif ou en pot.

En revanche, l’horticulture n’inclut pas les secteurs céréalier, sylvicole (arbres forestiers) et oléagineux. Ces secteurs font eux partie de l’agriculture. Toutefois, le secteur du paysage est parfois inclus à l’horticulture ornementale.

Permaculture

Lombriculture, ce que c’est et quels en sont les avantages

Les jardins prospèrent dans un sol riche en nutriments, et c'est l'une des raisons pour lesquelles les engrais sont…

Le désherbage mécanique dans l’agriculture bio

De plus en plus l'agriculture bio prend le dessus sur l'usage d'engrais chimiques et de désherbant à base de…

Quel désherbant naturel pour retirer les mauvaises herbes ?

Vouloir vous débarrasser des pissenlits, chiendents et autres mauvaises herbes qui envahissent votre cour, terrasse…

Qu’est-ce que mulcher et pourquoi le faire en permaculture ?

Entretenir son jardin nécessite de se doter de nouvelles techniques ou d'anciennes remises au goût du jour qui vous…

Les nombreux métiers de l’horticulture

Puisqu’il s’agit d’une vaste filière, l’horticulture regroupe de nombreux métiers, qui sont très variés. Il peut s’agir de la production, de la commercialisation, des services ou encore de la recherche et développement (R&D). On distingue toutefois plusieurs secteurs, qui vous aideront à y voir plus clair sur les différents métiers de l’horticulture.

Les métiers les plus connus et les plus représentés sont ceux de la production et de la vente. Mais il en existe bien plus, comme chargé de mission ou journaliste pour les magazines spécialisés. Pour chacune des filières de l’horticulture, il existe également un pôle important de recherche et développement.

Les métiers

Le maraîchage, c’est-à-dire la culture des plantes légumières et de certains fruits

L’arboriculture fruitière, qui correspond à la culture des arbres et plantes ligneuses

La serriculture, qui désigne la culture sous serre

La pépinière, qui consiste en la culture de jeunes arbres destinés à être replantés ou à recevoir des greffes

L’horticulture ornementale, qui regroupe tous les métiers liés aux plantes à fleurs et aux plantes d’agrément

Le paysage, parfois inclus dans l’horticulture (entretien et aménagement paysager notamment)

Comment se former à l’horticulture ?

Pour accéder aux différents métiers de l’horticulture, il existe plusieurs niveaux de formation. Par exemple le CAP horticole, accessible après la troisième dans un lycée professionnel agricole. Cette formation dure 2 ans. Le Bac pro horticole se réalise lui en 3 ans après la troisième ou en 2 ans si vous êtes déjà titulaire d’un CAP.

Il existe également des écoles d’ingénieur en horticulture et paysage. Le diplôme s’obtient en 5 ans après le bac ou en 3 ans si vous passez par une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) de biologie. Pour accéder aux postes de recherche et développement, il faut généralement pousser jusqu’à la thèse.

Enfin, il est possible d’intégrer le secteur de l’horticulture sans formation spécialisée. Par exemple pour un poste de commercial(e) ou de chauffeur poids-lourd.

Les enjeux actuels de la filière horticole

Comme tout secteur agricole, l’horticulture est confrontée à des enjeux, qu’ils soient anciens ou actuels. Le principal enjeu des secteurs de l’horticulture légumière et fruitière est d’assurer la sécurité alimentaire. Aujourd’hui, cela se conjugue avec le respect de l’environnement mais aussi le bien-être et la santé des consommateurs. Par exemple en produisant sans pesticide.

L’horticulture ornementale, elle, est inévitablement confrontée au déclin de la biodiversité causé par l’activité humaine. Elle est affectée par l’appauvrissement des sols et la mortalité des abeilles notamment. Mais l’on observe une vraie volonté des acteurs de cette filière de participer au changement de mentalité. Par exemple en travaillant à accorder une plus grande place aux végétaux en ville. Car il faut bien se rappeler que les plantes sont nécessaires à la vie humaine et au bien-être de tous.

Dans une visée environnementale également, les trois secteurs de la filière horticole sont confrontés à l’enjeu de la production et de la vente en local. Si, pendant longtemps, l’horticulture française s’est exportée à l’international, on remarque aujourd’hui une volonté d’agir sur un territoire donné. Une stratégie porteuse au niveau économique également !