Que faut-il savoir sur la floriculture ?

floriculture-jardinLes floriculteurs sont des professionnels de la culture des fleurs et des plantes qui proposent plusieurs services comme l’entretien de vos jardins et des espaces verts, ils vous conseillent dans une pépinière quelle fleur ou quelle plante sera facile à entretenir si vous êtes débutant, et laquelle privilégier dans votre jardin ou demeure.

La floriculture est une profession demandée dans plusieurs secteurs dans de nombreux pays, comme la France, c’est la raison pour laquelle beaucoup de jeunes choisissent une formation qui leur permet d’accéder à ce métier, et pour les plus ambitieux, il est possible de devenir entrepreneur en ayant sa propre entreprise de production et de commercialisation de fleurs.

Dans cet article, nous allons voir les avantages et les inconvénients de la floriculture, en plus d’expliquer l’ambiguïté entre les deux mots « floriculture » et « horticulture ».

Les avantages et les inconvénients de la floriculture

La floriculture est un type d’agriculture spécialisé dans la production des fleurs, elle englobe la production des graines et des semences. Voici la liste des fleurs qui sont généralement cultivées :

    • Les tulipes ;
    • Les cosmos ;
    • Les rosiers ;
    • Les géraniums.

La floriculture présente plusieurs utilités comme la préservation des fleurs rares ou en voie d’extinction comme l’orchidée et le camélia rouge. La floriculture a permis la création de postes d’emploi dans des entreprises qui proposent des services d’architecture de paysage et d’entretien d’espaces verts par exemple.

Par contre, la floriculture présente certains inconvénients comme la dégradation de la biodiversité vue que la floriculture nécessite de grandes surfaces, ainsi que l’utilisation de produits chimiques de synthèse qui impactent négativement l’écosystème et certaines espèces. De plus, la floriculture augmente la létalité des abeilles qui sont attirées par ces fleurs traitées aux pesticides.

Enfin, le fait de réaliser des cultures de plantes et de fleurs dans des serres engendre une consommation importante d’énergie électrique et une pollution lumineuse. Cependant, cette culture moderne connaît un développement de marché intéressant dans de nombreux pays autour du monde.

Si vous envisagez une carrière en tant que floriculteur, il est important de connaître les différentes notions de base du métier et avoir les compétences et techniques nécessaires pour évoluer dans ce poste. Une formation en ligne ou des cours dans une école vous y aideront.

La différence entre la floriculture et l’horticulture

floriculture-pépinièreL’horticulture est une filière d’agriculture qui comporte plusieurs sous-filières horticoles spécialisées dans la production de fruits, de légumes ou de plantes ornementales. On retrouve donc l’horticulture légumière qui désigne la famille des légumineuses en botanique, l’horticulture fruitière qui concerne la production des fruits et l’horticulture ornementale spécialisée dans la culture des plantes pour la décoration des jardins ou l’intérieur des maisons, ces plantes sont généralement vendues dans les pépinières.

Les deux mots floriculture et horticulture sont souvent utilisés d’une façon interchangeable, car d’un côté, l’horticulture s’occupe des fleurs et des plantes ornementales, d’un autre côté, la floriculture est la production, l’utilisation et la commercialisation des fleurs.

Donc, la floriculture est une branche de l’horticulture qui est spécialisée dans la culture des fleurs dans plusieurs atmosphères, les serres, les jardins, les pépinières ainsi que les paysages qui comportent une industrie florale. Les produits de la floriculture sont nombreux, on trouve aujourd’hui sur le marché différents produits issus de cette culture. Comme la production de plantes à massif, la production de plantes vertes et fleuries, ainsi que la production de fleurs à couper, de semences et de plantes succulentes.

Pour devenir floriculteur ou horticulteur, il est nécessaire d’avoir suivi une formation. Il existe des formations en ligne ou vous pouvez découvrir la profession en suivant des cours dans une école. Il faut donc avoir un minimum de connaissances sur les bases du métier ainsi que plusieurs techniques et compétences comme une bonne condition physique, une connaissance en biologie et en physiologie des végétaux, et une bonne maîtrise des logiciels en ligne nécessaires à la gestion de stock.

La floriculture biologique

Une nouvelle branche de la floriculture se développe, c’est la floriculture certifiée bio, le principe de base est de réaliser une culture sans utiliser de produits chimiques de synthèse ni d’OGM (organismes génétiquement modifiés). Cette certification s’obtient après avoir respecté un cahier des charges délivré au producteur de fleurs par l’une des organisations suivantes :

    • Ecocert ;
    • SGC et Aclave ;
    • Qualité-France ;
    • Ulase ;
    • Qualisud et Agrocert.

Cette agriculture biologique présente de nombreux avantages, qu’elle soit utilisée dans la floriculture ou dans d’autres types d’agriculture, elle a déjà fait ses preuves. À commencer par la préservation de l’environnement qui est devenue un sujet sensible et à prendre en considération. Par contre, la pratique de la floriculture biologique connaît quelques limitations, comme le rendement faible en raison de l’interdiction d’utiliser des pesticides et autres engrais chimiques dans le sol qui pourraient améliorer le rendement, ce qui oblige les entreprises productrices à prendre des surfaces encore plus grandes pour les cultures et plus de temps pour obtenir les fleurs.

You might also like

Comments are closed.