Quelle formation faut-il suivre pour exercer le métier de floriculteur ?

La culture des fleurs est une branche d’agriculture qui concerne la culture des plantes à fleurs pour les jardins, les espaces verts, les terrasses et les paysages. La floriculture est une activité qui participe au développement de nouvelles variétés ainsi que l’amélioration de l’écosystème dans le but d’obtenir de belles fleurs. Cette activité peut donner accès à plusieurs métiers.

L’un des avantages de la floriculture est la préservation des espèces (de fleurs) rares menacées de disparition, par contre, la floriculture a un point négatif qui est l’utilisation excessive de pesticides et de produits chimiques qui, avec le temps, provoquent une dégradation remarquable de la qualité de l’environnement et affectent certains animaux.

Qu’est-ce qu’un floriculteur ?

floriculteur-métierAppartenant au domaine du jardinage, la floriculture est une discipline qui s’occupe de la culture des plantes à fleurs. Un floriculteur ou une floricultrice est un professionnel spécialisé dans la culture ainsi que la commercialisation des plantes qui produisent des fleurs. Les occupations professionnelles d’un floriculteur sont nombreuses :

  • La détermination du type de variété à cultiver selon le sol et le climat ;
  • Régler les paramètres environnementaux dans une serre ;
  • Accomplir une liste de tâches comme la préparation des sols et le contrôle des insectes ;
  • Exécuter des travaux de paysagisme ;
  • L’entretien des terrains et des espaces verts ;
  • Aider les clients à choisir les plantes qui conviennent à leur extérieur/intérieur.

Le floriculteur fait aussi des calculs et analyse des données dans le but de connaître les quantités d’insecticides, de fongicides et d’herbicides à utiliser. En outre, il pratique les greffes, l’éboutonnage ainsi que l’effeuillage. Enfin, après la récolte des fleurs, le floriculteur s’occupe de leur conditionnement et de leur commercialisation dans le cadre d’une entreprise spécialisée dans la culture et la commercialisation des fleurs.

Plusieurs tâches sont effectuées à la main par le floriculteur, cela n’empêche pas l’utilisation de programmes informatiques pour effectuer quelques réglages comme la luminosité et le chauffage dans les serres et analyser les données.

Les compétences d’un floriculteur

La floriculture est une activité qui exige plusieurs compétences, tout comme l’horticulture. Un floriculteur doit avoir une bonne condition physique, car plusieurs missions l’obligent à porter des choses lourdes. Le floriculteur doit aussi avoir une bonne connaissance technique du matériel qu’il utilise ainsi que la meilleure façon de l’entretenir. De plus, une bonne maîtrise de la biologie et physiologie des végétaux est une compétence indispensable pour exercer ce métier à la perfection. En outre, un floriculteur doit avoir des connaissances suffisantes sur les logiciels informatiques qu’il sera amené à utiliser lors de certaines missions. Cet emploi n’est pas de tout repos.

Le floriculteur ou la floricultrice peut obtenir le statut d’entrepreneur en gérant une entreprise de culture et de commercialisation de bulbes de fleurs, de fleurs et dans quelques cas, d’arbustes. Dans ce cas, il doit avoir des compétences en gestion, comptabilité et des connaissances du marché qu’il peut acquérir en suivant une formation ou des études à orientation horticole dans une école.

Le travail d’un floriculteur peut se faire à l’extérieur ou derrière un ordinateur, tout dépend de la tâche qu’il effectue, ainsi, son travail varie selon les saisons et il peut se retrouver dans des situations peu confortables durant un certain temps. En général, les floriculteurs travaillent en équipe, ce qui recommande un bon sens du relationnel et un esprit d’équipe développé.

La formation pour devenir floriculteur

La spécialité de floriculteur fait partie du métier d’horticulteur qui est un travail pour les passionnés de la nature, des espaces verts et de l’environnement. Dans une pépinière par exemple, un floriculteur veille à conseiller les clients pour faire le choix idéal des fleurs à mettre dans leurs terrasses ou à l’intérieur de leurs maisons.

floriculteur-diplômeIl existe plusieurs diplômes qui permettent l’accès à ce métier, avec ou sans bac et selon le niveau de l’élève. Le CAP Agricole Métiers de l’Agriculture, l’un des deux BAC Pro Conduite de production horticoles ou Technicien conseil-vente univers jardinerie.

De plus, il existe différents BTSA tels que le BTSA Production Horticoles, le BTSA Aménagements paysagers et le BTSA Agronomie Productions végétales. En outre, l’élève peut accéder à une licence professionnelle Gestion des Organisations Agricoles et Agroalimentaires parcours Agri-manager, sinon, il peut choisir un parcours Management des entreprises d’horticulture et du paysage. Une autre licence professionnelle permet l’accès à ce métier, c’est la licence Productions végétales. Il est également possible d’accéder à un parcours Gestion de la santé des plantes ou Parcours Biotechnologies végétales et création variétale.

Il existe notamment des brevets qui ouvrent les portes de ce métier, à savoir le Brevet Professionnel option Responsable de productions légumières, fruitières, florales et de pépinières ainsi que l’option Responsable d’atelier de productions horticoles.

Si vous êtes tentés de devenir floriculteur ou floricultrice, n’hésitez pas à suivre une formation ou des études dans une école qui vous formera à des métiers à orientation horticole. Avoir un emploi dans un secteur de l’agriculture peut donner lieu à une belle expérience professionnelle, que vous créiez votre propre entreprise ou que vous soyez employé.

You might also like

Comments are closed.