Vous avez un jardin ? Vous souhaitez savoir comment faire du compost ? Apprenez à faire votre propre compost et obtenez des conseils sur la façon d’utiliser le compost pour que vous puissiez profiter de tous ses avantages.

Pourquoi faire un compost ?

Mais savez-vous vraiment à quoi cela sert de faire du compost ?

  • Vous créez de l’engrais : Pour faire simple, le compost permet de transformer des déchets en humus pour le jardin. Vous pouvez ensuite améliorer votre jardin de fleurs avec du compost, recouvrir votre pelouse, nourrir vos légumes en croissance, et plus encore ! Autrement dit, vos déchets permettront à vos plantes, fleurs et légumes de pousser plus vite et mieux.
  • Vous réduisez vos déchets de 30% : Sachez aussi que faire un compost est économique. Autant pour vous que pour la planète. Il n’y a, cependant, pas besoin d’être écolo pour faire un compost. Autant faire profiter votre jardin des choses qui ne vous servent pas, non ?

Idées fausses sur le compostage

Certaines idées fausses courantes sur le compostage domestique sont que c’est trop compliqué, que ça sent bizarre et que c’est salissant. Tout cela peut-être vrai si vous compostez sans vous être renseigné précédemment. Composter correctement est une approche très simple : Il suffit de superposer des matières organiques et un peu de terre pour créer une concoction qui se transforme en humus via un processus appelé l’humusation.

Les types de compostage

Il existe trois grands types de compostage :

Le compostage à froid

Le compostage à froid est simple. Vous ramassez les résidus de jardin et triez les matières organiques de vos déchets et de les mettez dans un bac. Il faudra un an environ pour que la matière se décompose.

Le compostage à chaud

Le compostage à chaud est pour les jardiniers aguerris. Quatre éléments sont nécessaires pour un compost à chaud : l’azote, le carbone, l’air et l’eau. Ces éléments nourrissent les micro-organismes et accélèrent le processus de décomposition. Le compost sera obtenu en un trimestre ou moins.

Le lombricompostage

Le lombricompost est fabriqué par lombricompostage ou vermicompostage. Lorsque les vers mangent vos restes de nourriture, ils libèrent des coulées riches en azote. Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quels vers. Pour en savoir plus sur le vermicompostage, visitez Fabriquer son lombricomposteur

Comment faire votre compost

1-. La création du bac à compost

Faire un compost passe, dans un premier temps, dans la création d’un bac. Il ne doit pas être transparent. Une couleur foncée telle que le gris ou le noir est parfaite. Il peut bien évidemment être en plastique comme dans une autre matière. Vous devez également faire attention à l’endroit où vous allez faire votre compost. Évitez à tout prix le soleil. Privilégiez une zone ombragée. Si vous remarquez que votre compost est trop sec, n’hésitez pas à l’arrose.

Mais la chose importante à retenir est le couvercle. Ce n’est pas forcément obligatoire d’en mettre mais fortement conseillé.

Aussi, si vous n’êtes pas forcément bricoleur, sachez qu’il existe des kits de bac à compost, dans le commerce. Vous pouvez donc acheter votre kit et le monter tranquillement chez vous. Ne vous inquiétez pas, il ne faut pas forcément être bricoleur pour monter un kit de compost.

2-. Combiner les matériaux verts et bruns

Pour faire votre propre tas de compost chaud, attendez d’avoir assez de matériaux pour faire un tas de près d’un mètre. Vous allez vouloir combiner vos déchets humides et verts avec vos déchets secs et bruns. Commencez à construire votre tas de compost organique, en alternant des articles bruns et verts.

  • Si votre tas de compost a l’air trop humide et sent mauvais, ajoutez d’autres déchets bruns.
  • Si vous voyez qu’il a l’air extrêmement brun et sec, ajoutez des éléments verts et de l’eau pour le rendre légèrement humide.

3-. Arrosez votre tas de compost

Arrosez régulièrement le tas  pour qu’il ait la consistance d’une éponge humide. N’ajoutez pas trop d’eau, sinon les micro-organismes de votre compost s’engorgeront d’eau et se noieront. Si cela se produit, votre tas va pourrir et ne génèrera pas un bon compost. Surveillez la température de votre tas à l’aide d’un thermomètre pour vous assurer que les matériaux se décomposent correctement. Vous pouvez aussi simplement tendre la main vers le milieu. Le tas de compost devrait être chaud.

4-. Remuez le compost

Pendant la saison de croissance, vous devriez fournir de l’oxygène au tas en le retournant une fois par semaine à l’aide d’une fourche. Le meilleur moment pour retourner le compost est lorsque le centre du tas est chaud ou que le thermomètre indique autour des 60°. Remuer le tas l’aidera à se transformer plus rapidement et empêchera les matériaux de développer une odeur désagréable.

5-. Utilisez votre compost

Lorsque le compost ne dégage plus de chaleur et devient sec, brun et friable, il est entièrement cuit et prêt à être utilisé au jardin. Ajoutez une bonne dizaine de centimètres de compost à vos plantations..

Matières organiques que vous pouvez composter

Dans votre cuisine, ayez à disposition une poubelle pour accumuler vos matières à composter. Vous y jetterez :

  • Déchets de fruits et légumes (attention aux oignons et de l’ail qui peuvent jouer le rôle de répulsif pour vos vers de terre indispensables au compostage)
  • Marc de café
  • Coquilles d’œufs

En dehors de la cuisine, d’autres déchets sont aussi compostables :

  • Coupures de gazon et de plantes
  • Feuilles sèches
  • Copeaux de bois et d’écorce hachés finement
  • Du papier journal déchiqueté
  • Paille
  • Sciure de bois non traité

Matières organiques que vous NE pouvez PAS composter

  • Tout ce qui contient de la viande, de l’huile, de la graisse ou de la graisse y compris les produits laitiers
  • Des plantes malades
  • Du bois traité sous quelque forme que ce soit
  • Excréments de chien ou de chat
  • Les mauvaises herbes qui montent en graines

Ces éléments peuvent aussi faire sentir votre compost et attirer les animaux et les insectes nuisibles.

Quand puis utiliser mon compost ?

Pour utiliser un compost, il faut savoir être patient. En général, quatre à six mois suffisent pour que votre compost soit prêt. Cependant, cela peut être plus comme moins. Tout dépend de ce que vous avez mis dans votre compost, de l’ombre, de la température et aussi de la manière donc vous avez arroser et remuer le compost.

Un compost est prêt à être utilisé lorsqu’il est noirâtre et un peu grumeleux et sans odeur. C’est le type de compost que vous devez utiliser pour l’ensemble de vos plantes dans votre jardin.

Il en existe un deuxième que l’on appelle le compost demi-mûr. On le distingue, car son cycle de décomposition n’est pas tout à fait terminé. Vous pouvez vous en servir sur des plantes dîtes gourmandes. La courge ou encore la tomate sont deux plantes qui raffolent de compost demi-mûr.

Conclusion

Pour conclure, faire son compost est plutôt facile. Une fois que vous avez compris la technique ou que vous avez acheté votre kit, tout roule comme sur des roulettes. Vous devez surtout garder à l’esprit que le compost pourra vous permettre de nourrir de vos plantations. Il faudra donc que vous fassiez attention à comment vous montez votre bac et où vous le positionnez dans votre jardin.

0 Comments

Leave a Comment