Comment semer et cultiver de la coriandre ?

Coriandrum sativum est aussi appelée coriandre, persil arabe ou persil de Chine. C’est une plante aromatique et médicinale. La coriandre est très utilisée en cuisine. La culture de cette dernière est très simple et ne demande pas beaucoup d’effort. Les graines de coriandre sont aussi utilisées que ses feuilles, grâce à leurs différents bienfaits pour la santé. La coriandre en feuilles ressemble au persil plat, mais son goût est très différent. Si vous aimez la cuisine asiatique et sud-américaine, vous voudrez semer vous-même de la coriandre. Nous vous indiquons le meilleur moment pour le faire et ce à quoi il faut faire attention lors du semis de graines de coriandre.

Aujourd’hui, on va parler du semis de la coriandre. Nous vous invitons à découvrir notre article ci-dessous pour trouver toutes les informations nécessaires afin de réussir votre semis de coriandre. Bonne lecture !

Comment doit-on semer la coriandre ?

semis de coriandreLa coriandre est une herbe aromatique très utilisée dans la cuisine orientale. Ses fruits, qui sont des graines, sont la source de son parfum. Certains trouvent qu’elle est synonyme de fraîcheur et qu’elle possède une saveur atypique, d’autres ne supportent ni sans odeur, ni son goût. Ils les trouvent très prononcés. Pour ceux qui utilisent la coriandre dans la cuisine, ils préfèrent la cultiver dans leur jardin ou dans un pot pour l’avoir toujours fraîche sous la main.

Semer de la Coriandre en pleine terre

Il est préférable de semer la coriandre au jardin en lignes fines et de l’isoler plus tard sur 10 à 15 centimètres dans la ligne. Laissez un espace d’environ 30 centimètres entre les rangées. Certains jardiniers ne jurent que par la puissance des graines et déposent quatre ou cinq graines en touffes tous les 20 centimètres. C’est particulièrement indiqué si vous semez de la coriandre qui doit partir en graines.

Les plantes ne poussent pas trop près les unes des autres et vous ne laissez à la fin que la plante la plus forte du tuf. Cas particulier de votre propre culture de graines : Si vous souhaitez obtenir non seulement les graines, mais aussi vos propres graines pour les semis de coriandre de l’année suivante, vous devez veiller à ce que la coriandre soit résistante aux graines.

Sol et emplacement pour la coriandre

Pour les semis, la coriandre préfère un sol bien drainé, riche en humus et en nutriments et un emplacement ensoleillé. La plate-bande ne doit toutefois pas être fraîchement fertilisée. Le fumier de cheval, par exemple, augmente la sensibilité aux attaques de pucerons et aux maladies fongiques.

Semer la coriandre

semer la coriandreAvant de semer la coriandre, vous devez ameublir le sol et le niveler avec un râteau.

Ensuite, semez les graines. Recouvrez les graines d’environ un centimètre de terre et arrosez-les. Contrairement au persil, la coriandre convient parfaitement aux cultures mixtes. Si vous semez la coriandre entre les choux, l’effet est doublement positif. Cette plante odorante aux fleurs en ombelles riches en nectar attire non seulement les insectes utiles, mais chasse également les parasites tels que la piéride du chou et la piéride du chou. Si vous pouvez semer de la coriandre entre des légumes plus hauts, elle profitera de la protection contre le vent. La coriandre annuelle a besoin de chaleur et se développe mieux dans les endroits protégés du jardin.

Semer de la coriandre se fait en ligne, en poquet ou à la volée.

En ce qui concerne le semis en ligne, commencez par faire des sillons espacés de 10 à 20 cm. Déposez une graine à une profondeur de 1 à 2 cm, tous les 2 cm. Laissez un espace d’environ 30 centimètres entre les rangées. Recouvrez légèrement les graines avec de la terre et arrosez-les.

Vous devez avoir un système d’arrosage automatique.

Une fois que la plantule de coriandre développe quelques feuilles, vous devez repiquer les plants en surnombre. Enfin, arrosez la terre régulièrement pour avoir une terre humide et éviter d’assécher le sol.

Quand peut-on semer de la coriandre ?

En général, la coriandre est semée en autonome ou au printemps. La culture de la coriandre est très facile, car les graines se ressèment d’elles-mêmes. Dans le cas où vous voudriez changer l’emplacement de la coriandre dans votre jardin, vous n’avez qu’à garder quelques pieds et laisser monter en graines. Ensuite, récupérez les ombelles et séchez-les.

La coriandre monte rapidement, donc la meilleure période pour sa culture se situe entre le mois d’avril et le mois de juin ou de septembre. Il est conseillé d’éviter de semer la coriandre pendant l’été, car elle ne peut pas supporter la chaleur et la sécheresse. Le temps de germination de la coriandre est de deux à trois semaines. Il lui faut une température entre 15 à 20° C. Pour récolter la coriandre, vous devez attendre jusqu’à trois mois après le semis.

Enfin, sachez que vous devez semer la coriandre dans un sol à calcaire, enrichi, léger et perméable. Évitez le sol composé d’acides.

Si vous souhaitez récolter des graines de coriandre, vous devez semer la coriandre entre mars et avril. Il faut compter quatre à cinq mois entre le semis et la maturité des graines. Si vous souhaitez cultiver à la fois de la coriandre à feuilles et de la coriandre à graines, il est préférable de choisir dès le début des emplacements différents dans le jardin. Si une rangée est réservée au semis de la coriandre qui doit fleurir, il n’y aura pas de confusion avec les rangées dont le feuillage sera récolté.

Semer de la coriandre : nos conseils pour réussir vos plants

Comme on l’a déjà dit, pour réussir le semis de la coriandre, vous devez mettre les graines dans un sol humide et l’arroser régulièrement. Éliminez les fleurs au fur et à mesure, mais garder quelques-unes pour récupérer les graines de coriandre. L’entretien de la coriandre, quant à lui, est très important. Il est conseillé de la désherber, de la sarcler et de la biner régulièrement.

Il existe plusieurs maladies et parasites qui peuvent nuire la plante de la coriandre, comme les pucerons. Afin d’éliminer ces derniers, voici quelques astuces qui peuvent vous aider :

  • Couper les jeunes pousses, ou bien les brûler ;
  • Eliminer quelques pucerons à la main ;
  • Utiliser de l’eau avec du savon noir et la pulvériser sur la plante ;
  • Utiliser l’eau et le savon de Marseille.

Comment réussir le semis de la coriandre en pot et en balconnière ?

Remplissez le pot de semis ou de terreau humide. Certains privilégient le terreau pour cactus. La raison en est que la coriandre a besoin d’un substrat bien perméable. Enfoncez plusieurs graines à une profondeur d’environ cinq millimètres, espacées de cinq à dix centimètres, ou tamisez de la terre sur les germes sombres. Il est important que les graines de coriandre soient recouvertes de terre par deux fois leur épaisseur.

Dans une jardinière, vous pouvez également semer plus densément et isoler plus tard. Arrosez les graines. Dans un pot, il est préférable d’utiliser un vaporisateur. Veillez à ce que la coriandre soit suffisamment humide dans les pots. La coriandre est l’une des cultures les plus résistantes à la sécheresse, mais les conditions sont différentes dans les pots. Les plantes peuvent s’enraciner moins profondément et ont besoin d’eau. Mais le sol ne doit pas non plus être trop humide. Cela favorise les maladies et diminue l’arôme.

Conclusion

Semer de la coriandre n’est pas difficile. Cette herbe aromatique fournit des feuilles vertes fraîches dans les plats exotiques et des graines au goût anisé.

You might also like

Comments are closed.