Préparer votre jardin à l’arrivée du printemps

Le printemps est une période de forte activité dans le jardin. Il commence officiellement le 20 mars, mais la préparation de la saison printanière commence en fait quelques semaines avant. Pour vous aider à préparer votre jardin pour le printemps, voici une liste de tâches d’avant-saison à effectuer.

Commandez des bulbes et des graines à floraison estivale

preparer-jardin-printempsA la fin de l’hiver, commandez dès maintenant des bulbes et des graines à floraison estivale. C’est la tâche parfaite pour une journée d’hiver humide et venteuse. Les fleurs comme les lis, les glaïeuls et les renoncules peuvent toutes être commandées en hiver pour une plantation au début du printemps.

Feuilletez votre catalogue de graines préféré ou visitez le site Internet vendant graines ou bulbes et cochez toutes les graines que vous voulez acheter. Recherchez les variétés spécialement marquées pour la saison fraîche ou la plantation de printemps, comme les pois mange-tout, les légumes-racines et les légumes verts à salade.

Protégez les bulbes de début de printemps

Si les bulbes que vous avez plantés en automne commencent à peine à sortir du sol mais que le gel persiste, ajoutez une couche de paillis pour les protéger jusqu’à ce que le dernier gel soit passé.

Commencez vos semences avant le printemps

En janvier et février, vous pouvez commencer à semer les graines des plantes qui ont besoin d’une période de croissance plus longue, comme les géraniums (pélargoniums), les bégonias, les antirrhiniens, les poivrons et les aubergines. Il faudra les commencer dans un propagateur chauffé ou similaire pour assurer une bonne croissance.

Pour les tomates, commencez vos semences à l’intérieur environ six semaines avant la dernière gelée dans votre région, et visez à transplanter vos plants de tomates environ deux semaines après cette date. Veillez à ce que vos plants aient beaucoup de soleil afin qu’ils ne deviennent pas trop grands et cassants avant d’être prêts pour le monde extérieur. Une fois en terre, les tomates préfèrent des arrosages moins fréquents mais très complets qui encouragent leurs racines à s’étendre en profondeur dans le sol. En règle générale, il faut faire tremper le sol à une profondeur d’au moins 15 cm une ou deux fois par semaine, en fonction de la composition du sol et des conditions météorologiques. Utilisez un humidimètre ou votre doigt pour vérifier que le sol est humide, mais pas saturé d’eau, et qu’il reste humide toute la journée.

Nettoyez les plates-bandes et les bordures

Faites un grand ménage général, en enlevant les feuilles et autres débris des parterres et des bordures. Vous pouvez couper les vieilles pousses mortes des herbes à feuilles caduques et des plantes vivaces herbacées dès maintenant, bien que, si vous souhaitez respecter la faune, il vaut mieux les laisser jusqu’au début du printemps.

Dégagez les bordures et les plates-bandes jusqu’à ce que le sol soit nu. Mettez la matière organique morte que vous avez éliminée dans votre tas ou votre bac de compostage pour qu’elle se décompose. Enlevez toutes les mauvaises herbes que vous pouvez voir et brûlez-les ou mettez-les dans votre bac brun. Ne les compostez pas, car les graines germeront et vous causeront d’autres problèmes par la suite.

Si votre sol est exploitable, placez-y une couche de 5 cm de matière organique, comme du fumier bien pourri ou du compost.

Nettoyez votre serre

serrePour préparer votre jardin l’arrivée du printemps, période où votre serre sera très utilisée, il faut la nettoyer. Les mousses qui se sont accrochées aux vitres, les tables à l’intérieur de la serre, les plates-bandes, etc.

Chassez et éliminez les parasites du jardin

Chassez et éliminez les parasites en hibernation avant la fin de l’hiver. Cela vous évitera bien des ennuis au printemps et en été. Examinez de plus près les couronnes de vos plantes vivaces et vérifiez s’il y a des limaces, des escargots et des colonies de pucerons qui s’abritent pour l’hiver.

Si vous n’avez toujours pas nettoyé les pots de litière d’été de l’année dernière, faites-le maintenant, en vérifiant la présence de larves de charançon de la vigne blanche. Ils vivent dans le compost et se nourrissent des racines des plantes. Détruisez toutes les larves que vous trouvez.

Déplacez les arbustes à feuilles caduques

L’hiver est une période idéale pour déplacer les arbustes à feuilles caduques, car ils seront toujours en dormance. Déplacez les arbustes par temps calme pour éviter que le vent ne dessèche les racines.

Creusez une tranchée circulaire autour de l’arbuste pour lui donner une large assise. Essayez de prendre le plus possible de la motte de racines afin qu’il puisse se rétablir dans son nouvel emplacement le plus rapidement possible. Lorsque vous replantez votre arbuste dans sa nouvelle position, placez-le au même niveau qu’il était auparavant dans le sol, et pensez à bien l’arroser par la suite.

Semis direct ou transplantation de cultures de saison fraîche

À la fin de l’hiver, les légumes rustiques comme les épinards, les pois, les radis, les navets, les poireaux et la plupart des membres de la famille des brassicacées (brocolis, choux, choux verts, choux-raves et choux-raves) peuvent être semés ou transplantés dans le jardin. Ils tolèrent les températures froides et ont meilleur goût lorsqu’ils mûrissent par temps frais, ce qui les rend idéaux pour les plantations de début de printemps.

Gardez le sol uniformément humide, mais faites attention à ne pas trop arroser si votre région reçoit beaucoup de pluie. Un sol trop humide peut se compacter, provoquer la pourriture et encourager les parasites et les maladies.

Une fois que la température augmente, ajoutez des légumes semi-rustiques comme :

  • les betteraves,
  • les carottes,
  • le rutabaga,
  • le chou-fleur,
  • la laitue,
  • les bettes à carde,
  • le radicchio,
  • le céleri.

Certaines cultures, comme les radis, les carottes et la laitue, peuvent être plantées en succession pour assurer une récolte continue tout au long de la saison, il faut donc les réensemencer toutes les deux ou trois semaines jusqu’à l’arrivée du temps plus chaud.

Réglez votre arrosage

Si vous automatisez votre arrosage avec des arroseurs et des tuyaux d’arrosage fixés à des minuteries, assurez-vous de régler les minuteries pour tenir compte de la prolongation de la journée, de la diminution des pluies et du réchauffement climatique. En revanche, n’oubliez pas de réajuster vos minuteries si les prévisions annoncent une longue période de précipitations. Il faut éviter d’inonder vos plates-bandes nouvellement ensemencées ou repiquées.

Nettoyer et aiguiser les outils de jardinage pour qu’ils soient prêt pour le printemps

outils-jardinDonnez à vos outils un nettoyage et un affûtage pendant les mois d’hiver. L’entretien de vos outils de jardin vous aidera à les préserver, ce qui vous fera économiser de l’argent à long terme et vous aidera à prévenir la propagation des maladies. Les sécateurs sales sont connus pour introduire des bactéries et des champignons dans les plaies d’élagage fraîches.

Utilisez un détergent puissant, de l’eau chaude et une brosse à récurer pour nettoyer à fond les outils à lames. L’affûtage de vos outils améliorera également leurs performances ; ils seront plus faciles à utiliser et donneront des coupes plus nettes. Une fois l’outil aiguisé, appliquez un peu d’huile ou de WD40 sur les lames et les charnières.

Les outils à main, notamment les bêches, houes, truelles et râteaux, bénéficieront également d’un bon nettoyage et d’un bon huilage.

Conclusion

Préparer votre jardin et votre potager pour l’arrivée du printemps est une étape essentielle pour une récolte réussie. Chacun jardinier aura à cœur de travailler au jardin en prévision de la fin de l’hiver et du renouveau printanier.

You might also like

Comments are closed.