Le frelon asiatique, une espèce invasive dévastatrice

Le frelon asiatique est une espèce invasive qui a envahi certains pays européens, dont le France et la Belgique et décime la population d’abeilles, explications

Description du frelon asiatique

frelon asiatique
Frelon Asiatique

Les frelons asiatiques, qui portent le nom latin de Vespa velutina, sont de gros insectes qui s’attaquent à des animaux plus petits, notamment les abeilles.

Les frelons asiatiques ressemblent aux frelons européens indigènes, mais avec une coloration plus foncée. Leur corps est brun foncé ou noir, et bordé d’une bande jaune, tandis qu’ils ont une bande sur l’abdomen. Leurs pattes sont brunes avec des extrémités jaunes et elles ont une face orange. Les reines peuvent mesurer jusqu’à 3 cm de long et les ouvrières jusqu’à 2,5 cm.

Ils ne sortent que pendant la journée, contrairement au frelon européen qui vole également la nuit.

Comme toutes les guêpes sociales (guêpes communes, frelons), les colonies de frelons asiatiques ne vivent qu’un an et seules les reines fécondées survivent à l’hiver en hibernation.

differences-frelon-asiatique-europeen

Les dangers du frelon sur la population des abeilles

Les experts craignent que le frelon asiatique n’ait un impact dévastateur sur la population d’abeilles domestiques.

Si le frelon européen attaque et tue les abeilles domestiques, c’est en nombre relativement restreint pour nourrir ses larves. Mais la situation est bien pire avec le frelon asiatique.

Les frelons d’Asie se placent en vol stationnaire à environ 30 cm de l’entrée de la colonie d’abeilles domestiques. Ils se jettent sur les abeilles qui reviennent porteuses de pollen. Ils tombent au sol avec elles ou volent sur une courte distance pour atterrir sur quelque chose et leur couper la tête avec leurs mandibules.

Ils enlèvent les ailes et les pattes avant de faire une petite boule avec le corps. Ils le ramènent à leur nid pour nourrir leurs propres larves.

Quand des frelons asiatiques ont trouvé une colonie, souvent une ruche d’abeilles, ils arrivent parfois en nombre pour prendre une source de nourriture facile les unes après les autres.  Les conséquences pour la colonie d’abeilles sont graves si le flux de pollen dans la ruche est fortement perturbé. Avec le temps, cela entraîne la mort d’une partie ou de la totalité des larves et la reine pourrait soit arrêter, soit réduire sa production d’œufs, ce qui pourrait entraîner le déclin de la colonie.

Les abeilles plus âgées mourront avec un nombre réduit de nouvelles abeilles plus jeunes alors que la colonie se prépare pour l’hiver.  Cela pourrait empêcher la production d’un nombre suffisant d’abeilles, laissant à la colonie un espoir bien réduit de passer l’hiver.

Certains experts pensent que les frelons mangent jusqu’à 50 abeilles par jour et les responsables gouvernementaux élaborent des plans pour lutter contre.

Le nid de frelons asiatiques

Le nid du frelon asiatique est construit à l’aide de papier mâché fabriqué à partir d’arbres et de plantes mâchées. Il est composé de plusieurs plaquettes de cellules entourées d’une enveloppe à double peau de larges écailles de papier renforcé, striées de beige et de brun.

frelon europeen
Frelon européen

Contrairement au nid du frelon européen dont l’entrée se trouve sur le fond ou à proximité, les entrées se trouvent sur les côtés.

Une autre différence est que le frelon européen fait son nid dans des cavités, alors que le frelon asiatique fait un nid suspendu, généralement dans un arbre mais parfois dans un grand espace à toit ouvert.

Celui-ci est facile à reconnaître : il est sphérique ou ovale et peut atteindre 1 mètre de hauteur, 80 cm de diamètre et se trouve généralement entre 4 et 15 mètres du sol. Il est rare qu’il utilise un creux dans un arbre ou une cavité bien que cela puisse arriver. Malheureusement, le nid est parfois caché par le feuillage de l’arbre et comme ses allées et venues sont plus discrètes que celles du frelon européen, sa présence n’est pas toujours remarquée avant que les feuilles ne commencent à tomber au début de l’automne. On trouve de plus en plus souvent des nids près du sol dans les buissons et les haies.

Que faire si vous voyez un frelon asiatique ou un nid ?

Les nids de frelons asiatiques

Les petits nids n’ayant qu’une reine en début de saison (Un nid peut produire jusqu’à 350 reines en une saison !) peuvent être détruits avec précaution à l’aide d’un puissant aérosol contre les guêpes.

Les plus grands nids doivent être détruits d’urgence par une personne compétente et équipée pour ce travail. N’essayez pas de le détruire vous-même. Signalez-le à la mairie locale, qui devrait être en mesure de vous conseiller – ou de prendre des mesures si le nid se trouve sur un terrain public. Il ne sert à rien de détruire un nid en hiver – il est vide et ne sera plus jamais utilisé.

Un frelon seul

Au début du printemps, essayez de tuer autant de reines que possible. Elles seront facilement attirées par l’odeur du miel et je trouve que les écraser avec une raquette de tennis en plastique est la méthode la plus facile.

N’utilisez pas de pièges car ils attireront et tueront également nos espèces indigènes de frelons et de guêpes sociales qui souffrent déjà suffisamment et sont en déclin.

Signalez les frelons asiatiques avec une App

Par exmeple, la région Auvergne et Rhône-Alpes a développé une app pour chaque système Androïd et Apple qui permet de reconnaître le frelon asiatique et de signaler sa présence.

Comment le frelon asiatique est arrivé en France et en Belgique ?

Observé pour la première fois en 2005, le frelon asiatique serait arrivé en France en provenance de Chine en 2004, dans un conteneur de poterie passant par le port de Bordeaux. Depuis cette date, sa propagation dans les régions voisines a été rapide et suit souvent, dans un premier temps, les rivières et autres cours d’eau. En fait, on ne la trouvera jamais loin d’une source d’eau, même s’il ne s’agit que d’un petit étang. A partir de 2019, on en trouve dans la plupart des régions de France, y compris dans le nord, ainsi qu’en Belgique, en Espagne et au Portugal, l’expansion est implacable.

Les frelons asiatiques peuvent-ils piquer ?

Ne fuyez pas. Ils peuvent voler plus vite que vous ne pouvez courir et sont intrigués par les cibles mouvantes.

Le risque pour l’homme de cette espèce est minime, sauf s’il considère son nid comme menacé. Il est plus timide que le frelon européen et son aiguillon n’est pas pire que celui d’une guêpe ordinaire.

Cela veut aussi dire que dans certains cas leur piqûre peut occasionner des conséquences graves. La piqûre contient huit substances chimiques qui peuvent, dans des cas extrêmes, provoquer un choc allergique chez l’homme. En France, six personnes sont mortes d’un choc anaphylactique après avoir été piquées.

 

 

 

 

You might also like

Comments are closed.