Comment devenir horticulteur ?
5 (100%) 1 vote[s]

Le métier d’horticulteur, lié à l’environnement, regroupe plusieurs domaines. Il englobe un vaste secteur économique qui comprend la production de légumes, de fruits, de fleurs, la culture sous serre ou encore les arbres d’ornement. L’horticulteur peut se spécialiser dans une discipline ou élargir son champ d’activité et en exercer plusieurs.

Qu’est-ce qu’un horticulteur ?

Les horticulteurs sont les professionnels qui appliquent les connaissances scientifiques à la culture et à la propagation des plantes.

Le métier d’horticulteur

La plupart des gens supposent, à juste titre, que les horticulteurs travaillent dans des jardineries, mais le domaine est en fait assez vaste. Certains cheminements de carrière possibles sont axés sur l’environnement et portent sur des aspects comme la réduction des déchets d’eau ou les méthodes de lutte antiparasitaire sans produits chimiques, mais d’autres sont axés sur l’aménagement paysager et la durabilité respectueuse des espaces publics.

Les missions de l’horticulteur sont multiples :

  • Comme un scientifique il effectue des recherches et des expérimentations pour approfondir sa connaissance du monde végétal.
  • Il cultive les plantes et veille sur elles au quotidien. Il les arrose, les taille, les bouture, s’occupe du désherbage, prépare les sols, rempote, effectue des semis, traite contre les maladies. Son activité connaît un pic en période de floraison et de récolte. Par conséquent, il ne doit pas compter ses heures.
  • Il doit également avoir la fibre commerciale pour vendre sa production soit en direct ou par correspondance. Dans ce cas, il lui faut maîtriser les problèmes de conditionnement et de logistique.
  • En tant que professionnel, l’horticulteur a un rôle de conseil auprès de ses clients sur le choix des plantes et leur entretien.
  • Il peut créer des jardins ou des espaces verts directement avec ses clients ou en collaboration avec un paysagiste.
  • Les collectivités locales peuvent aussi faire appel à lui pour les aménagements urbains (végétalisation des ronds points ou fleurissements ponctuels pour des événements).

Les missions de l’horticulteur

devenir-horticulteurSpécialiste des plantes, l’horticulteur peut être pépiniériste, maraîcher, arboriculteur ou se tourner vers la production de fleurs. Les horticulteurs appliquent leurs connaissances aux fruits, légumes et autres plantes pour maximiser leur croissance et maintenir leur santé. Certains conçoivent des paysages commerciaux ou gèrent des terrains de sport et de golf. Certains horticulteurs sont des entrepreneurs indépendants qui exploitent leurs propres pépinières, serres, entreprises d’aménagement paysager et organismes de production végétale. Ce métier s’adresse aux amoureux de la nature qui aiment travailler en extérieur.

Les qualités d’un bon horticulteur

L’horticulture est un métier varié et exigeant qui s’exerce par tous les temps, sous la pluie aussi bien que sous un soleil ardent ou dans l’atmosphère chaude et humide des serres. L’horticulteur doit donc posséder de nombreuses qualités parmi lesquelles :

  • La patience : il doit attendre plusieurs mois pour voir le résultat de son travail.
  • La résistance physique lui permet de s’adapter aux différentes conditions climatiques et aux très longues journées très longues à certains moments de l’année.
  • La précision dans les gestes (pour le bouturage par exemple).
  • L’attrait pour les sciences pour comprendre le vivant.
  • Le sens de l’observation qui mène à la compréhension et à la découverte.
  • La volonté d’apprendre, savoir se remettre en question, se former aux nouvelles technologies.
  • La polyvalence : l’horticulteur doit avoir plusieurs cordes à son arc (produire, conseiller, diriger, vendre).
  • Le sens du relationnel : être un bon communicant pour transmettre sa passion et son savoir mais aussi pour vendre et pérenniser son entreprise.

Les connaissances scientifiques et professionnelles de l’horticulteur sont indispensables pour conseiller ses clients. Mais avoir la fibre artistique est un plus très apprécié et très utile. Il permet à l’horticulteur de se démarquer de ses concurrents et fait la différence aux yeux de ses clients.

Comment devenir horticulteur ?

La demande d’horticulteurs ne cesse d’augmenter en raison de l’urbanisation et des tendances en matière de durabilité. L’horticulteur typique travaille à l’extérieur dans une pépinière, une jardinerie ou un aménagement paysager. Les horticulteurs peuvent être exposés aux odeurs et au contact avec les produits chimiques et les engrais même si la tendance est aux produits naturels. Ils peuvent également être exposés à des allergènes d’origine végétale, pollinique et chimique.

Le futur horticulteur a le choix entre plusieurs formations. Il peut entreprendre un CAP des métiers de l’agriculture dès la fin de la troisième. Cette formation est destinée aux jeunes élèves qui souhaitent accéder rapidement à la vie active.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, un BAC professionnel production horticole ou encore un BAC  professionnel conseil-vente en produits de jardinage leur sont proposés. Le cursus est de 3 ans après le CAP.

Il existe également un BAC technologique sciences et technologie de l’agronomie et du vivant.

Enfin, au niveau BAC+2, les étudiants ont le choix entre deux BTS :

  • BTS horticulture (production, récolte, distribution, vente, direction d’une entreprise).
  • BTS Agronomie productions végétales (formation aux métiers de l’agronomie en général) qui sont en fait au nombre de quatre.

Certaines écoles d’ingénieurs ouvrent aussi la voie à l’horticulture

Il est également possible de se former auprès des Compagnons du Devoir, qui proposent plusieurs brevets et un Certificat de spécialisation en gestion des arbres d’ornement. Les Compagnons du devoir dont la formation s’accompagne d’un tour de France dispensent un enseignement réputé, basé sur la qualité du travail. Ils accueillent des jeunes dès l’âge de 15 ans ou après le baccalauréat.

Considérée à juste titre comme un art, l’horticulture peut aussi être enseignée dans des écoles privées spécialisées dans la botanique, le paysagisme ou la création de jardins.

L’AFPA qui est un centre de formation pour adultes, délivre un certificat d’ouvrier horticole dans la production ornementale. La formation dure 32 semaines dont 7 sont consacrées au stage en entreprise.

Les titulaires d’un BAC professionnel peuvent diriger une entreprise après avoir démontré leurs capacités sur le terrain.

Les débouchés accessibles aux diplômés d’un BTS Agronomie offrent des perspectives intéressantes et variées. Ils peuvent devenir responsables d’une exploitation horticole,  conseillers auprès d’instituts techniques ou des Chambres d’Agriculture. Ils peuvent également se tourner vers l’industrie pharmaceutique ou la grande distribution. Les passionnés de recherche se dirigeront vers le métier de technicien de laboratoire à moins d’avoir un sens aigu du relationnel, auquel cas le métier de commercial s’ouvre à eux.

Carrières en horticulture

Les horticulteurs qui se spécialisent dans la foresterie urbaine ou la durabilité écologique créent des paysages qui fournissent des fonctions écosystémiques standard, comme la réduction de l’érosion, la stabilisation des pentes, l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau et la réduction de la consommation énergétique des bâtiments. Ces horticulteurs conçoivent des parcs, des propriétés commerciales ou des jardins botaniques. Les horticulteurs spécialisés dans la production écologique et durable conseillent les entreprises qui produisent des produits agricoles, comme les vergers, les vignobles et les fermes d’arbres de Noël.