Quel désherbant naturel pour retirer les mauvaises herbes ?

Vouloir vous débarrasser des pissenlits, chiendents et autres mauvaises herbes qui envahissent votre cour, terrasse ou jardin est tout naturel. Jusqu’il y a peu le réflexe était de pulvériser du Roundup, mais les temps changent et aujourd’hui on préfère des solutions naturelles. Les astuces proposées ci-dessous sont sans pesticides et vous permettent d’entretenir votre jardin avec un désherbant naturel.

Qu’est-ce qu’une mauvaise herbe ?

desherber-desherbantUne mauvaise herbe est un végétal qui pousse dans un endroit où il n’est pas désiré. Il existe deux principaux types de mauvaises herbes :

  • les annuelles,
  • les vivaces.

Malheureusement, les herbicides sont souvent utilisés sur les vivaces parce qu’il s’agit du type le plus difficile à supprimer.

Les inconvénients des désherbants chimiques

Le glyphosate est le principe actif du RoundUp. Son action est systémique. Cela signifie qu’il est absorbé par l’ensemble de la plante et qu’il se propage partout dans celle-ci, même jusqu’aux racines. Il est souvent plus efficace sur les mauvaises herbes matures et vivaces dont le système racinaire est robuste. C’est la solution facile mais A ÉVITER  pour ces raisons :

  • Effets sur la santé : Les herbicides chimiques présentent des dangers pour la santé. L’exposition aux herbicides provoque une irritation de la peau, tandis que l’inhalation de ces produits chimiques irrite la gorge et les voies nasales.
  • Résistance aux herbicides : A le temps, il faut utiliser de plus en plus de ces produits chimiques pour lutter contre les végétaux indésirables. Les mauvaises herbes font preuve d’une remarquable capacité d’adaptation à ces produits chimiques et de résistance à leurs effets.
  • La pollution : Les herbicides chimiques contribuent à la pollution de l’air, de l’eau et du sol. Non seulement ils polluent le sol où ils ont été appliqués, mais l’eau de pluie peut transporter ces produits chimiques vers les nappes phréatiques ou les stations de captage d’eau.

Dangereux pour notre santé, ils peuvent contaminer le sol ou les eaux souterraines et nuire à la faune, aux insectes utiles et aux pollinisateurs. Cette page comporte de nombreux liens (en anglais) pointant vers des études montrant les problèmes engendrés.

Comment éliminer naturellement les mauvaises herbes

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour entretenir vos jardins et allées de façon naturelle, soit avec des procédés mécaniques soit avec un désherbant naturel bio.

Le désherbant maison ?

Les herbicides de fabrication maison  plaisent à ceux d’entre nous qui recherchent un produit qui soit une alternative aux produits chimiques.

Mais ces alternatives naturelles sont-elles nécessairement meilleures pour notre sol ? Jetons un regard critique sur les avantages et les inconvénients des désherbants artisanaux.

Sur  Internet, il existe à peu près autant de variantes de recettes d‘herbicide maison que d’espèces à tuer. La plupart impliquent une combinaison de vinaigre blanc, de sel et/ou de savon mais il faut savoir lesquels utiliser et de quelle manière.

Le vinaigre blanc (acide acétique) comme désherbant naturel

Le mode d’action du vinaigre : Lacide acétique est un desséchant, ce qui signifie que lorsqu’il est pulvérisé à la surface d’une plante, il aspire l’humidité des feuilles. Elle brunit et dépérit.

L’efficacité du vinaigre blanc : Il a été démontré que le vinaigre domestique tue efficacement certaines plantes envahissantes comme le chardon des champs, ainsi que d’autres mauvaises herbes, en particulier les plus jeunes d’entre elles. Il a donc une action avérée comme désherbant maison. Comme il ne tue que le sommet de la plante, le vinaigre est moins efficace sur les vivaces et les mauvaises herbes plus matures, qui ont un système racinaire plus robuste et développé. En d’autres termes, vos pissenlits, avec leurs racines pivotantes robustes, pourraient être de retour l’année prochaine.

Des applications multiples peuvent être efficaces sur des mauvaises herbes plus résistantes. Des concentrations plus fortes de vinaigre sont également disponibles, en particulier dans les jardineries où elles sont conservées avec d’autres herbicides « organiques ». Notez cependant que plus l’acide acétique est concentré, plus il est toxique s’il est ingéré accidentellement ou s’il entre dans vos yeux. Portez des vêtements de protection et assurez-vous de ne pas les mélanger avec votre vinaigre de cuisine !

L’impact du vinaigre sur l’environnement : L’acide acétique est non sélectif, ce qui signifie qu’il tue tout ce qui est vert, mais ce n’est pas très efficace contre les mauvaises herbacées. De plus, sachez que le vinaigre est acide, ce qui signifie que vous courez le risque d’abaisser le pH du sol. Cela peut être bon ou mauvais selon la plante. Les conifères, les cornouillers, les rhododendrons, les bruyères et les hortensias aiment les sols acides. Mais ce n’est pas le cas de tous les végétaux. Le noyer, le noisetier, les lilas préfèrent un sol calcaire.

sel-desherbant-naturelSel (chlorure de sodium)

Le mode d’action du sel : Comme le vinaigre, le sel est un desséchant. Le sel constitue une bonne barrière contre les mauvaises herbes le long des bordures et à d’autres endroits qu’une tondeuse à gazon ne peut atteindre, mais appliquez-le avec précaution. Il peut éroder les surfaces de béton et laisser le sol stérile pendant une longue période de temps.

L’efficacité du sel : Le sel est souvent ajouté aux recettes d’herbicides maison parce qu’il tue certaines espèces végétales que le vinaigre ne tue pas.

L’impact du sel sur l’environnement : Le sel contrairement au vinaigre affecte négativement votre sol très longtemps et peut affecter les racines d’autres plantes voisines. Pour conserver les propriétés nourricières de votre terre, c’est un désherbant naturel à n’utiliser qu’avec beaucoup de précautions et si les autres alternatives ne fonctionnent pas.

savon-désherbant naturelLe savon comme désherbant naturel

Le mode d’action du savon : Le savon est un tensioactif  c’est-à-dire qu’il augmente la diffusion du vinaigre ou du sel sur les feuilles des mauvaises herbes. Il  augmente l’absorption des autres ingrédients parce qu’il peut briser toutes les surfaces cireuses qui protègent les feuilles.

Bicarbonate de soude

On le trouve dans presque tous les foyers et c’est un moyen bon marché d’éliminer les mauvaises herbes sans produits chimiques. Il suffit d’ajouter de la bicarbonate de soude à de l’eau et d’arroser là où l’on veut désherber.

La recette pour obtenir le meilleur rendement possible est simple : il faut ajouter deux à trois paquets de bicarbonate de soude à 5 litres d’eau. Si ce mélange est utilisé comme désherbant, il est préférable d’arroser quand le soleil brille. L’eau d’arrosage s’évapore sur les mauvaises herbes et peut être éliminée après seulement deux ou trois applications.

Solutions mécaniques pour empêcher la pousse des mauvaises herbes

Plutôt que de devoir enlever des plantes indésirables, les empêcher de pousser peut être une meilleure solution. Cela évite de devoir utiliser un désherbant naturel ou chimique.

  • Tissu d’aménagement paysager : Le contrôle des mauvaises herbes commence bien avant que vous n’espionniez les intrus. Envisagez de poser un tissu d’aménagement paysager recouvert d’une couche de paillis ou de paille. La barrière physique empêche les plantes indésirables de germer.
  • Bordures : Les barrières physiques, comme les bordures de pelouse et les murs de soutènement sont une solution durable pour tenir les mauvaises herbes à distance. Prenez des palettes et désossez-les. Ensuite coupez le planches en morceaux de 25 cm et martelez les morceaux dans le sol les uns à côté des autres pour former un bord continu. Notez que l’opération sera à recommencer tous les deux ans car le bois non traité va pourrir.
  • Paillis : Avec ou sans tissu, les experts s’entendent pour dire que le paillis est un must. Le paillage est une solution tellement facile qu’il aide à garder le sol frais et humide et à éliminer la lumière dont les mauvaises herbes ont besoin pour pousser. Gardez-le à environ 5 cm de profondeur et loin de votre pelouse, car il tuera aussi votre herbe.
  • Papier journal : Couvrez de papier journal les mauvaises herbes basses comme le trèfle et la digitaire et, éventuellement, le manque de lumière du soleil finira par les exterminer. Le fait de poser des sections et de les recouvrir de paillis peut aussi empêcher d’en poser de nouvelles. Au fur et à mesure que le papier se décompose, il nourrit également le sol, ce qui en fait un plus dont aucun jardinier ne devrait se passer.
  • Herbe plus haute : Oui, la hauteur de votre tondeuse compte vraiment. La longueur de votre gazon peut avoir un impact sur sa santé et le rendre plus ou moins sensible aux mauvaises herbes. La mise en route de la tondeuse avant que les mauvaises herbes ne sèment les graines étouffe aussi les envahisseurs.
  • Gestion intégrée avec d’autres plantes : Dans le jardin, il y a une compétition pour les ressources entre vos plantes, où seules les plus fortes survivent et prospèrent. Plantez des plantes couvre-sol, des fleurs et des cultures de jardin qui repousseront naturellement les mauvaises herbes pour la lumière du soleil, l’eau et les nutriments.

Solutions mécaniques pour retirer les mauvaises herbes

De l’huile de coude à l’usage de divers outils, des solutions existent pour enlever les mauvaises herbes sans utiliser une quelconque désherbant maison ou chimique.

Retirez les mauvaises herbes avec de l’outillage

N’oubliez pas de retrousser vos manches. La meilleure façon d’y parvenir sera toujours d’utiliser de l’huile de coude à l’ancienne. Vous pouvez essayer d’arracher sous le sol, mais d’attendre la fin d’une tempête de pluie (lorsque le sol est plus mou) peut aussi aider. Insérez une truelle étroite ou un tournevis dans le sol pour ameublir les racines pivotantes tenaces.

Désherbeur : Le désherbeur est un outil à griffes qui s’agrippe aux racines d’une mauvaise herbe et l’enlève du sol. C’est une option manuelle pour le désherbage, mais pas aussi laborieuse que le désherbage à l’aide d’une houe hollandaise ou d’un ciseau à désherber.
Le désherbeur exige principalement que l’utilisateur effectue la plupart des travaux de désherbage avec ses pieds, il n’est donc pas nécessaire de s’agenouiller, de se plier ou d’utiliser un désherbant chimique.

Le désherbage thermique : Cet outil se présente comme un décapeur thermique avec un manche. son action consiste en brûler les mauvaises herbes. Cette méthode pour éliminer les mauvaises herbes dont vous avez entendu parler ou non consiste à brûler les plantes à l’aide d’un chalumeau. Un brûleur de mauvaises herbes fonctionne en utilisant une flamme chaude pour faire frire les mauvaises herbes. La plupart des brûleurs de mauvaises herbes utilisent une source de chaleur au butane ou au propane qui ne présente aucun risque pour la santé des enfants ou des animaux domestiques.

Votre tondeuse à gazon : La clé pour s’assurer que vos mauvaises herbes ne montent pas en graines et ne se répandent pas est de leur arracher la tête. Même si vous pouvez le faire à la main, vous pouvez aussi les faucher. Mais considérez-vous prévenu : Une seule tonte ne tuera pas les mauvaises herbes aux racines vivaces, et même certaines des annuelles repousseront et tenteront de fleurir à nouveau, donc ce n’est pas une solution permanente.

Autres possibilités pour gérer les plantes indésirables

Eau bouillante : L’eau bouillante est le désherbant maison à privilégier pour les fissures dans les trottoirs et les allées. Cela fonctionne très bien sur les jeunes mauvaises herbes, et les résultats sont immédiats.

Animaux : Les herbes folles constituent la nourriture de divers animaux. Des chèvres :  Les chèvres peuvent atteindre des endroits que les machines et les gens ne peuvent tout simplement pas atteindre, et leurs sabots entament le sol lorsqu’elles broutent. Des lapins : Vous avez déjà vu des personnes cueillir des pissenlits au bord de la route pour nourrir leurs lapins. Si vous avez des pissenlits chez vous, c’est une bonne idée de prendre des lapins qui les mangeront.

Manger les mauvaises herbes : Il est temps de voir le buffet de salades dans nos mauvaises herbes. Beaucoup sont comestibles, comme les jeunes pousses de pissenlits, de dock et de chicorée. Procurez-vous un ouvrage pour vous aider à identifier les germes comestibles. Mais en cas de doute, ne les mangez pas, car de nombreuses plantes sont toxiques lorsqu’elles sont ingérées.

Un nouvel état d’esprit

De nombreuses mauvaises herbes sont des plantes indigènes que Mère Nature a voulu faire pousser, c’est pourquoi elles sont si difficiles à tuer. Apprendre à aimer les mauvaises herbes, c’est simplement les regarder sous un autre angle. Certaines de ces plantes peuvent avoir un effet bénéfique pour la flore ou la faune, posez-vous la question si l’usage d’un désherbant naturel  bio est la meilleure solution ou si vous devriez en tirer parti sans les enlever. Le pissenlit, le chiendent, l’ortie peuvent être utile dans le cadre de la gestion de votre jardin… moins pour les abords tels que les terrasses ou les allées.

Il n’y a pas une recette miracle de désherbants qui fasse disparaître les végétaux indésirables mais plutôt des astuces adaptées à trouver pour chaque situation.

You might also like

Comments are closed.