Si vous n’avez jamais dû réaliser un aménagement paysager auparavant, vous pourriez être stressé face aux choix que vous devez faire. Rassurez-vous, ci-dessous vous trouverez les étapes pour faire un aménagement paysager pour les débutants sans être architecte paysagiste.

Vos besoins et désirs en matière d’aménagement paysager

Pour débuter la conception paysagiste, dressez en premier une liste des besoins et des désirs:

  •  Avez-vous des enfants qui ont besoin d’un espace de jeu ?
  • Vous voulez faire un potager ?
  • Votre famille mange-t-elle à l’extérieur ?

Penser à vos besoins et désirs actuels et futurs vous aidera à maximiser l’utilité du paysage sur plusieurs années.

Comment analyser les besoins et les désirs pour vos aménagements de jardin ?

Qui utilisera le jardin ?

Adultes ; Enfants (âges) ; Personnes âgées ; Animaux domestiques

Quand le jardin sera-t-il utilisé ?

Les saisons

Quelles structures et caractéristiques extérieures aimeriez-vous ajouter ?

  • amenagement-paysagerZones d’ombrage pour patio/ terrasse
  • Aire de jeux pour enfants
  • Aire de cuisson/grill
  • Potager, Serre, Compost, Système d’irrigation
  • Étang, Piscine ou spa
  • Tonneau de récupération d’eau de pluie
  • Stationnement
  • Autre

De quoi ai-je besoin comme espace de rangement ?

Matériel de jardinage ; Poubelles ; Vélos ; Jouets d’extérieur ; Équipements de sport ; Mobilier de pelouse/coussins

Quelle sont vos votre forme préférée pour pelouses, allées, terrasses ?

Anguleuses ; courbes.

Quels types de plantes préférez-vous ?

Quel éclairage préférez-vous ?

Solaire ; LED ; Direct/indirect ; Coloré/neutre ; Commandé par smartphone ; …

Feuille de route pour votre aménagement paysager

1. Faites un dessin à l’échelle de votre propriété

Dessinez votre propriété vue depuis le haut. Utilisez du papier quadrillé. Voici les caractéristiques à définir ou inclure :

  • Échelle utilisée
  • Flèche directionnelle nord
  • Limites de la propriété

Vous pouvez faire plusieurs photocopies de cette carte de base pour les étapes suivantes du processus de conception.

Si votre terrain est petit, vous pouvez faire quelques esquisses très grossières des endroits où vous voulez placer les choses. A ce stade, ce ne sont que des idées. Vous pouvez facilement jouer avec les idées sans beaucoup de temps et d’engagement.

2. Analyse et configuration de votre jardin et votre maison

Étudiez la configuration du soleil et du vent. Vous voudrez peut-être placer un patio à l’ouest de la maison. Dans ce cas, vous aurez beaucoup de soleil l’après-midi, ce qui signifie que le dîner en août risque d’être chaud chaud.

Une analyse approfondie du site vous indique donc avec quoi vous devez travailler sur la propriété.

Posez un morceau de papier calque sur la carte de base et dessinez les informations recueillies pendant l’analyse du site. Cette couche devrait inclure les caractéristiques suivantes:

  • Drainage du terrain : utiliser une flèche pour indiquer la direction de l’écoulement de l’eau de surface ou les mauvaises zones de drainage
  • Emplacement des éléments paysagers existants : maison, garage, autres bâtiments, arbres, promenades et allées.
  • Portes, fenêtres, porches et différentes pièces de la maison
  • Fosse septique, conduite d’égout ou ligne électrique souterraine
  • Vues : Insérez des flèches sur le plan dans la direction de chaque bonne vue !
  • Caractéristiques indésirables du bien ou d’un bien voisin

Une analyse approfondie du site vous aide à évaluer le paysage existant afin d’élaborer un plan pour améliorer ou maintenir la beauté et la durabilité de votre propriété. Une compréhension approfondie de votre site permet d’identifier les conditions de lumière, d’humidité et de sol existantes. Cette information aide à créer un paysage plus facile à maintenir.

Sol, pente, drainage

Décrire le type de sol :

Le type de sol varie-t-il d’une zone à l’autre de la propriété ?

Décrivez toute différence d’élévation :

Des murs de soutènement sont-ils nécessaires ? Où ça ? Où ça ?

Soleil

  • Décrire l’exposition au soleil des parties publiques
  • Décrivez l’exposition au soleil des parties privées
  • Faut-il de l’ombre en été ? Où ça ?

Vent

  • Quelle est la direction des vents dominants en été ?
  • Quelle est la direction des vents dominants en hiver ?
  • A-t-on besoin de pare-vent ? Où ça ?

Maison

  • Décrire l’emplacement
  • Décrire le style architectural
  • Décrivez les points de vue les plus souhaitables
  • Autres structures existantes Décrivez l’emplacement et l’état du garage et/ou des autres bâtiments
  • Décrire l’emplacement et l’état du patio, de la terrasse, de la structure de jeu, des clôtures, des jeux d’eau et autres structures.

Installations existantes

  • Décrire l’emplacement et l’état des arbres et arbustes existants
  • Décrire l’emplacement et l’état des jardins de fleurs et/ou potagers
  • Décrivez le niveau d’entretien que vous préférez

3. Soyez attentif à l’entretien de votre aménagement paysager

Tous les aménagements paysagers ont besoin d’entretien. Savoir combien de temps et d’argent vous êtes prêt à consacrer à l’entretien influencera vos principales décisions de conception. Une conception réfléchie combinée à des plantes à faible entretien et des aménagements paysagers difficiles (patios, allées, etc.) peuvent réduire considérablement le temps consacré à l’entretien.

Voici des astuces pour réduire les contraintes d’entretien :

  • Évitez les zones de pelouse avec des angles de 90° ou moins – elles sont difficiles à tondre.
  • Inclure plus d’arbres et d’arbustes que de fleurs annuelles et vivaces – ils nécessitent moins d’entretien.
  • Appliquer une couche de paillis sur les plates-bandes de plantation. Cela aide à prévenir la croissance des mauvaises herbes.

4. Votre budget à consacrer à l’aménagement paysager

Le coût d’un projet d’aménagement paysager est une combinaison de temps et d’argent. Pour les grands projets coûteux, vous voudrez peut-être répartir le travail et le coût sur 3 à 5 ans. L’élaboration d’un plan d’ensemble pour le paysage vous aide à vous concentrer sur l’achèvement de certaines parties du projet au cours de cette période.

5. Quels vont être les usages de l’aménagement paysager

Tout comme dans une maison, un jardin est composé de zones qui sont utilisées à des fins différentes. La plupart d’entre elles sont des aires publiques, privées et de service. Chacune doit être conçue pour répondre à vos besoins et pour créer un paysage attrayant.

Espace public

C’est le plus souvent l’avant, ce que le public voit de la rue. L’objectif principal est d’encadrer la maison et de créer un paysage visuellement attrayant et invitant. Une entrée ou une allée d’accès attrayante à la maison est une caractéristique principale et est souvent entourée d’une zone dégagée d’herbe ou d’un autre type de revêtement de sol.

Espace privé ou familial

L’espace privé est souvent la terrasse. Il devrait y avoir un accès facile de la maison à l’espace extérieur et aux caractéristiques telles que l’extérieur, l’ameublement et l’éclairage doivent être pris en considération. Le respect de la vie privée des voisins peut également devoir être pris en compte.

Zones de service et de travail

La façon dont vous prévoyez utiliser la disposition aura une incidence sur la superficie de l’aire de travail dont vous avez besoin. Des écrans, comme une plantation dense d’arbustes, une vigne sur un treillis ou une clôture, peuvent rendre l’aire de service moins visible lorsqu’on la regarde d’autres parties du jardin.

6. Esquisse des diagrammes fonctionnels et compositions

Les diagrammes fonctionnels sont une première tentative d’organiser l’espace paysager d’une manière similaire au plan d’étage d’une maison. Pour créer des diagrammes fonctionnels, posez un morceau de papier calque sur votre carte de base et dessinez des formes de bulles pour représenter les « zones d’utilisation » préalablement identifiées.

Lorsque vous réfléchissez à différentes façons d’organiser l’espace, réfléchissez également à la façon dont les gens se déplaceront d’un endroit à l’autre et entre la maison, le garage et le jardin. Lorsque vous pensez à la circulation, tenez compte de l’emplacement des réseaux de drainage et de l’emplacement des végétaux. Ces éléments peuvent influer sur les idées de conception possibles.

Une composition de formulaire est créée lorsque les différentes bulles des diagrammes fonctionnels reçoivent des formes spécifiques. Par exemple, la bulle qui représentait la zone de pelouse pourrait être dessinée sous forme de rectangle si l’on utilise un style rectiligne, ou sous forme de haricot si l’on choisit un style curviligne plus informel. L’utilisation d’une forme similaire tout au long de la conception aide à créer une unité et une structure au sein de la conception.

7. Tenir compte de la composition spatiale

La composition spatiale se concentre sur l’espace extérieur tridimensionnel. Comment les arbres, les arbustes, les plantes basses et les paysages difficiles se combinent pour former les plafonds, les murs et les planchers des pièces extérieures ? Le choix des plantes et des matériaux influe sur l’aspect et la sensation du paysage. Par exemple, les arbres dont la canopée est haute et lâche créent un sentiment d’ouverture, tandis qu’un arbre dont la canopée est dense et relativement basse et ramifiée crée un sentiment de clôture.

8. Créer un avant-projet préliminaire

Cette étape vous permet de convertir les diagrammes faits à main levée et les compositions de formes en une conception plus raffinée, mais toujours préliminaire. L’espace est clairement organisé, les espaces extérieurs deviennent évidents et les masses de plantes sont illustrées et caractérisées.

Au fur et à mesure que vous avancez dans la dernière étape du processus de conception, commencez à dessiner des symboles paysagers sur le papier calque pour représenter des éléments spécifiques du paysage. Ne vous inquiétez pas de la sélection des plantes individuelles, une étiquette d’arbre à feuilles caduques ou une masse représentant des vivaces est suffisante. Les plantes spécifiques sont décidées à l’étape finale.

9. Sélectionner les plantes

Le moment est venu de sélectionner des plantes spécifiques et d’utiliser des symboles paysagers pour les représenter. Ces symboles doivent être dessinés à l’échelle et représenter l’étalement à maturité de la plante.

Choisissez les plantes pour votre aménagement paysager en fonction des exigences environnementales (degré de rusticité, tolérance à la zone de chaleur, lumière, humidité et sol) et des qualités esthétiques (forme, texture, couleur du feuillage saisonnier, fleurs, fruits, écorce et taille adulte).

10. Dessiner le plan d’aménagement final

Après la sélection des usines, il est temps d’affiner l’avant-projet préliminaire en un plan final. En plus de l’aménagement paysager, le plan final comprend également une clé de plantation. Ceci devient votre liste d’achats et inclut les noms botaniques et les noms communs de plantes, un numéro ou une abréviation de lettre qui correspond au plan, et la quantité.

Vous pouvez aussi inclure une colonne indiquant les raisons pour lesquelles vous avez choisi chaque plante (fleurs blanches, fruits rouges d’automne, fleurs parfumées, etc.). Ceci est utile dans le cas où une plante particulière n’est pas disponible à la pépinière parce qu’il vous rappellera les caractéristiques à rechercher dans la plante substituée.

Conclusion

Bien faire un aménagement de jardin prend du temps et demande d’être consciencieux. Pour un résultat soigné et pratique qui conviendra à vos souhaits et besoin, vous pouvez faire appel à un diplômé en architecture du paysage ou le faire par vous-même. Si vous optez pour être le maître d’ouvrage et de vous essayer au métier de paysagiste, il est indispensable de passer par cette étape. Grâce aux indications ci-dessus, vous devriez y arriver facilement.