Semer, récolter et conserver des potimarrons

Le potimarron, un légume délicieux et savoureux appelé aussi la courge de Chine d’une forme moyenne et il est cultivé depuis de longues années. En revanche, le potimarron a besoin d’eau et d’une terre bien fertile pour bien se développe. Quant à sa récolte, elle peut se faire tôt ou bien tard quand il devient bien mature, selon le plat dans lequel vous voulez l’utiliser.

Il peut se conserver pendant une longue période avant d’être cuisiné.

Découvrez avec nous, dans cet article, comment semer, récolter et conserver le potimarron durant une longue période !

Pourquoi semer des potimarrons ?

Le potimarron est un fruit très riche sur le plan vitaminique, notamment en vitamines A, B, C, D et E ainsi qu’en oligo-éléments, comme le phosphore, le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium et le fer. Constitué majoritairement d’eau, le potimarron est très faiblement calorique et est extrêmement riche en potassium. Il est donc excellent pour lutter contre les problèmes d’hypertension. De plus, sa chair, particulièrement riche en vitamine A, présente des vertus antioxydantes.

Bien évidemment, on aime beaucoup le potimarron pour son goût qui nous rappelle celui des marrons.

Le potimarron appartient à la famille des la famille cucurbitacées. La famille des courges comprend aussi le concombre, le potiron, la courgette, la citrouille, le melon, etc.

Quand semer des potimarrons ?

On peut semer les graines de potimarron dès le début du mois de mars, à condition qu’elles soient placées sous abri ; ou à compter de mi-mai, et ce, même en pleine terre. Le potimarron est très sensible au froid, donc il faut éviter les éventuels coups de gel. Dans les régions méridionales, les premiers semis peuvent être effectués en avril. Comme le potimarron apprécie la chaleur, son développement nécessite donc une atmosphère tempérée à chaude.

Concernant les semis en pots, réalisés au printemps, ils doivent être effectués à peu près trois semaines avant la transplantation dans le sol. Il est par conséquent important que les semis ne soient pas trop précoces.

On peut choisir parmi ces différentes variétés :

  • Le potimarron Red Kuri ;
  • Le potimarron Solor ou Uchiki Kuri ;
  • Le potimarron Doux vert d’Hokkaido ;
  • Le potimarron Greenwich.

Comment semer des potimarrons ?

Dans une bonne terre, laissez pousser délicatement deux ou trois graines de potimarron par godet. Après la levée des graines, ne conservez que les jeunes plants ayant la meilleure croissance. Au bout de 3 semaines, il est possible de procéder à la mise en terre, en évitant toute menace de gelée. Et comme on l’a dit plus haut, il est également possible de semer directement en pleine terre à compter du mois de mai.

Plus votre sol est riche, et meilleure sera votre production. Donc, il ne faut pas hésiter à lui adjoindre du fumier ou de l’engrais.

Si vous semez directement en pleine terre, faites des trous et déposez deux ou trois graines dans chaque trou, en espaçant tous les trous de deux mètres et demi dans toutes les directions. Effeuillez ensuite les plants après deux ou trois semaines, en ne conservant que ceux présentant la meilleure vigueur.

Des conseils pour une bonne récolte du potimarron

recolte-potimarronAfin de profiter de toutes les vitamines et minéraux contenus dans le potimarron, sa récolte ne se fait pas d’un seul coup. C’est selon le plat que vous souhaitez préparer, car le potimarron une fois récolté, ne mûrit plus.

Voici des conseils utiles qui vous serviront à savoir si votre légume est mûr.

Le premier indice qui montre que le légume est mûr, c’est le contour du pédoncule qui se craquelle avec un feuillage sec qui vire vers le jaune.

La récolte du fruit peut se faire à partir du mois de septembre, mais il n’y a pas mieux qu’attendre que les fruits soient bien mûrs une fois que les tiges deviennent sèches et que les feuilles deviennent jaunes. Cela explique pourquoi la cueillette se fait généralement à partir d’octobre. Ceci dit, il faut absolument récolter les potimarrons avant le premier gel. Même dans le cas où les premières gelées arrivent, vous pouvez les garder pendant quelques semaines encore, il suffit juste de bien les couvrir.

Pour récolter un jeune potimarron, il faudrait veiller à prendre quelques précautions étant donné qu’à cette étape, il reste très fragile, un petit choc pourrait endommager le fruit.

Voici quelques astuces pour le récolter facilement :

  • choisissez un beau temps sans humidité ;
  • coupez le pédoncule du fruit avec l’aide d’un sécateur d’une distance de moins de 5 cm de la base du fruit. Veillez à conserver la plus grande partie possible de la tige en coupant le potimarron. ;
  • débarrassez le fruit de la poussière de la terre avec un chiffon sec ;
  • tenez le fruit entre vos mains et non pas du pédoncule.

Il faut savoir que le potimarron qui se récolte jeune ne se conserve pas pendant une longue période, le cas contraire des récoltes mûres.

Une fois la récolte effectuée, il est indispensable d’éliminer tous les restes de végétation qui sont généralement porteurs de certaines maladies et de certains champignons.

La conservation du potimarron

Le fruit du potimarron quand il est récolté jeune, peut être conservé quelques jours au réfrigérateur.

Une fois que l’automne arrive, les feuilles du potimarron se fanent et le pédoncule se fendille. C’est à ce moment précis que la récolte est idéale. Comme vous pouvez aussi le récolter plus jeune, mais, à ce moment-là, il ne se conserve pas longtemps.

Une fois le potimarron est récolté dans de bonnes conditions, il peut être stocké pour une longue période qui peut atteindre les six mois. Mais, sous certaines conditions : dans un lieu non humide et à une température comprise entre 10 et 15 °C. Le potimarron doit être conservé dans un endroit sec et aéré, comme dans une cave ou dans la cuisine, si elle est bien aérée. Il peut également être conservé dans une cagette en bois avec un fond perforé pour une meilleure aération.

En ce qui s’agit de la disposition du fruit, le pédoncule doit être vers le haut. Dans le cas où vous disposez d’une bonne quantité de fruits, disposez-les côte à côte.

Le potimarron se récolte facilement dès le début du mois de septembre et peut se conserver pendant une longue période sous de bonnes conditions.

Conclusion

Le potimarron, aussi nommé potiron d’Hokkaido, ou encore courge chinoise, est un légume savoureux, bien charnu et délicieux. Apparenté au potiron, le potimarron se différencie de ce dernier par sa taille plus petite et par sa forme moins aplatie, un peu semblable à celle d’une poire. La chair du potimarron évoque un peu celle des châtaignes, ce qui justifie son appellation.

Il est facile de cultiver des potimarrons, depuis le semis ou la mise en terre des jeunes pousses jusqu’à la récolte. Suivez nos conseils pour obtenir de superbes potimarrons.

You might also like

Comments are closed.