Comment cultiver des concombres dans votre potager ?

Amer ou acide, fin et long ou gros et petit, vert clair ou vert foncé, le concombre ou Cucumis sativus est un légume que l’on peut apprécier sous différentes formes et variétés, en salade ou dans ses plats. Il est bien aimé, par les grands, et même les petits, ce qui fait qu’il est fortement consommé par les ménages. C’est pourquoi les jardiniers aime semer et cultiver des concombres dans leur potager. Alors, comment faire pour semer du concombre.

Où semer vos concombres ?

Les concombres ont besoin d’un emplacement chaud, ensoleillé et à l’abri du vent. C’est pourquoi ils sont souvent cultivés dans des serres. Ils ont également des exigences en matière de sol : en tant que plantes à forte croissance, ils ont besoin de beaucoup de nutriments. Ajoutez donc beaucoup de compost et d’engrais au sol avant de planter les jeunes plants au printemps. Vous pouvez les fertiliser de temps en temps si nécessaire.
Maintenez toujours les concombres uniformément humides. En effet, la sécheresse peut non seulement entraîner des problèmes de croissance, mais aussi des fruits amers. Il est préférable d’arroser les plantes avec de l’eau tiède et stagnante. Il est préférable de faire pousser les concombres de jardin sur un treillis. Cela présente plusieurs avantages : ils prennent moins de place dans la plate-bande, les fruits restent propres et sont beaucoup plus faciles à récolter.

Environ cinq litres de fumier bien décomposé ou de compost par m² avant la plantation ou le semis fournissent de la force aux concombres de serre et de plein champ. En outre, pendant la période de récolte principale, apportez de temps en temps un engrais liquide, de préférence organique. Si les plantes sont victimes d’acariens ou d’oïdium, c’est qu’elles sont trop sèches. Les concombres forcés se développent de manière optimale à une humidité de 80 à 85 % et une température de 25 à 30 °C.

Quelles graines utiliser pour semer du concombre ?

Comme tout légume ou fruit, les graines du concombre peuvent s’acheter en magasin de jardinage dans des paquets déjà prêts à être semés. Cependant, certains pourraient préférer la technique où ils vont eux-mêmes récupérer des graines de concombres.

Il est vrai que la technique est tout aussi efficace que la première et écologique, mais il peut y avoir certains soucis au niveau des graines qui pourraient s’hybrider entre elles et résulter en un concombre dévalué. Assurez-vous donc de choisir un légume qui a une bonne forme et tenue, et laissez-le mûrir avant de lui retirer ses graines. Vous allez ensuite les laver délicatement puis les sécher minutieusement avant de pouvoir les semer quand la période est favorable.

Choisir la bonne variété de concombre

Les concombres de jardin appartiennent à la famille des cucurbitacées, tout comme les courges, les courgettes et les melons. Il existe un grand choix de variétés. On les distingue souvent en deux groupes selon leur utilisation :

  • les concombres à salade produisent généralement des fruits d’une longueur maximale de 40 centimètres, qui s’effilent vers les extrémités
  • les concombres d’assaisonnement ou de conservation.

Il existe aussi des concombres que vous pouvez utiliser pour les deux.

Les variétés destinées à la culture en pleine terre sont plus robustes que les concombres de serre, mais nécessitent néanmoins l’emplacement le plus ensoleillé du jardin. Ce sont surtout les variétés à petits fruits d’une longueur maximale de 20 cm qui conviennent ici, dont beaucoup sont destinées à être conservées ou mises en conserve.

Si vous préférez les concombres à salade pouvant atteindre 30 cm de long, vous pouvez opter pour les variétés Johanna, Tanja ou Hoffmanns Giganta.

Les variétés traditionnelles, telles que le concombre Sativa Vorgebirgstrauben ou la variété universelle Delikatess, sont issues de semences, tandis que les variétés modernes sont généralement des hybrides  avec un rendement généralement plus élevé et une meilleure résistance aux principales maladies du concombre.

Quand faut-il semer son concombre ?

Vous pouvez commencer à semer vos concombres fin mars tout début avril. Les plants de concombre destinés à la serre sont pré-cultivés sur votre balcon ou appui de fenêtre à une température de 20 à 25 °C dès le début ou la mi-avril.

cultiver concombreLa préculture des concombres de plein champ suit à partir de la mi-avril, le semis direct dans le lit de concombre peut commencer à partir de fin avril, mi-mai.

Les derniers semis peuvent être mis en terre jusqu’à la mi-juin. Si vous ne souhaitez pas semer vous-même, vous pouvez acheter les jeunes plants pour la culture en serre et en pleine terre dans les jardineries.

Semer du concombre se fait dès le début du mois de mars et peut aller jusqu’à la fin du mois d’avril, à condition que son environnement soit chauffé. En effet, le concombre aime la chaleur et ne peut survivre sous les 12 °C. De ce fait, il est important de les garder sous une serre dont la température serait entre 18 et 20 °C. Cependant, si vous voulez le faire à l’extérieur, vous devriez attendre le début des jours chauds qui sont généralement en mi-mai, si vous êtes dans une région dans le Sud, et jusqu’à la fin du mois de mai, s’il fait un peu plus froid là vous vous trouvez.

Avant la fin du mois de mai, vos plants de concombre font approximativement 15 cm et il devient donc possible de les planter, en faisant en sorte de laisser près de 60 cm entre chaque deux plants, afin de laisser l’espace nécessaire au concombre pour pousser.

Pour ce qui est de la nature du sol où vous allez semer votre concombre, il est préférable qu’il soit :

  • Profond (le concombre est un grand légume) ;
  • Frais (mai est un mois assez chaud) ;
  • Riche (en humus, par exemple).

Semer les concombres

semer du concombreIl faut savoir que peu importe si le semis de concombre se fait sous serre ou directement dans la terre, vous allez placer 3 ou 4 graines dans chaque trou que vous aurez creusés, en appuyant à 2 cm de profondeur dans la terre. Vous allez ensuite les couvrir d’une quantité de terre et les arroser d’un peu d’eau.

La germination de votre concombre prend environ 6 jours, alors soyez patients.

Une fois que vos graines de concombre germent, choisissez seulement les plantes les plus vigoureuses par pot ou sac et plantez-les dans un sol meuble, exempt de morceaux de terre compactée, de pierres ou de mauvaises herbes. Ensuite, versez une quantité de compost qui est en décomposition dans le fond des trous où se trouvent les plants de concombres.

Dans le cas où vous auriez choisi de créer des rangées de concombres, faites en sorte de séparer chaque rangée d’une distance d’un mètre.

Maladies et ravageurs

Une fois vos plants de concombre dans la terre, faites attention aux escargots qui sont réputés pour aimer grignoter ce genre de plantes. Malheureusement, les concombres sont très sensibles aux maladies et aux parasites. Les pucerons, les maladies fongiques comme l’oïdium et le virus de la mosaïque du concombre font partie des problèmes les plus courants.

Récolter vos concombres

3 à 4 mois après avoir semé vos graines, vous serez en mesure de faire la récolte de vos premiers concombres. Selon le semis et la variété, vous pouvez récolter les concombres à partir de juillet. Cueillez les fruits avec précaution pour ne pas blesser la plante. Vous pouvez utiliser les concombres frais en salade, mais aussi les préparer en braises, en soupe

Conclusion

Cultiver des concombres dans son propre jardin, c’est introduire dans son potager un légume sain et polyvalent : en plus d’être riche en eau, il contient des nutriments et des oligo-éléments importants tels que le potassium, le calcium, le fer et le phosphore.

You might also like

Comments are closed.