Le gazon. D’aucuns pourraient se dire que ce n’est que de l’herbe et que cela pousse n’importe où, et surtout là où l’on ne veut pas, et le tout sans rien faire de particulier. Mais pas du tout ! Le beau gazon n’est pas une vulgaire herbe de champ. Le gazon, celui dans lequel vous pouvez vous promener, les pieds nus, dans une herbe drue, dense et douce, ne se plante pas sans quelques précautions. Dans cet article voyons comment bien semer du gazon ?

Les étapes pour semer du gazon

semer-planter-gazonObtenir un gazon digne de ce nom se mérite. Si vous vous contentez de semer des graines sur n’importe quel terrain, dans n’importe quelle condition, vous courrez tout droit à la catastrophe. Oui, vous aurez de l’herbe… ou plutôt des touffes… Vous aurez comme résultat un terrain mi-terreux, mi-herbe. En bref, votre pelouse ressemblera à une surface de terre dans laquelle quelques brins d’herbe se battront en duel. On est loin du résultat attendu ! Pour éviter cela, quelques règles simples qui demandent juste un petit peu de travail.

Niveler le terrain où l’on va semer

Une pelouse saine et attrayante commence par une bonne préparation du terrain. Il est aussi préférable que tout soit plane sans motte de terre. Cela évitera tout glissement des graines vers le point du terrain le plus bas, en cas d’importantes pluies par exemple. Il est aussi recommandé d’incliner la pelouse à un taux de 1 à 2 pour cent par rapport aux bâtiments.

Soigner le sol pour semer les graines

Des conditions de sol optimales stimulent la germination des graines et favorisent une croissance saine du gazon.

Pour préparer votre sol en vue de la plantation, suivez cette procédure :

Testez le sol de votre pelouse

Un bon pH du sol est essentiel à la santé et à la prospérité d’une pelouse. La plupart des graminées à gazon donnent de meilleurs résultats lorsque le pH du sol se situe entre 6,0 et 7,5.

Il est facile de prélever des échantillons de sol précis par vous-même, mais vous devrez envoyer ces échantillons à un laboratoire pour les analyser. Il existe aussi des trousses d’analyse du sol. Les résultats des tests vous donneront une image précise de l’état du pH et des niveaux de nutriments de votre sol, ainsi que des recommandations sur les changements à apporter.

Modifier le pH du sol

Si votre analyse de sol montre que le pH de votre pelouse se situe à l’extérieur de la plage pour une croissance saine du gazon, il faut essayer de rétablir l’équilibre du pH.

  • Les sols dont le pH est trop élevé sont appelés sols alcalins. Des applications de soufre peuvent être recommandées pour le corriger.
  • Dans les régions où le sol est acide et où le pH est trop bas, votre pelouse peut avoir besoin de chaux pour rétablir la disponibilité des éléments nutritifs.

Suivez toujours attentivement les recommandations de votre analyse de sol !

Ajouter des éléments nutritifs au sol

Les recommandations découlant de l’analyse du sol de votre pelouse donneront un aperçu des besoins en éléments nutritifs de votre sol. Pour fertiliser votre sol, évitez les engrais phosphatés et préférez des engrais naturels.

Modifier a structure

La terre doit être souple et friable, ce qui passe souvent par retourner la terre. Il conviendra donc que vous prépariez le sol de façon tellement fine qu’il puisse être en mesure de recevoir des graines et faire qu’elles se développent de façon uniforme. Pour une croissance saine de l’herbe, le sol doit contenir suffisamment d’air, tout en conservant les nutriments et l’humidité dont il a besoin. Améliorez l’aération et la pénétration de l’eau de votre nouveau sol en éliminant les roches et en incorporant de la matière organique, comme du compost. Procurez-vous un aérateur qui améliore le sol compacté pour permettre la circulation d’air et d’eau.

Choisir les meilleures semences de gazon

Pour réussir à faire pousser une pelouse saine, il est important d’acheter des semences du type de gazon qui conviennent à vos conditions de croissance.

  • Les graminées de saison chaude conviennent mieux aux climats méridionaux et poussent plus vigoureusement pendant les mois chauds de l’année. Elles deviennent généralement dormantes et brunes en hiver.
  • Les graminées de saison fraîche sont généralement utilisées dans les pelouses plus au nord. Le gazon reste verts toute l’année mais peut devenir brun sous l’effet de la chaleur et de la sécheresse.

Ensemencer avec les graines de gazon

Une fois que la surface du sol est lisse et préparée, il faut épandre la semence uniformément selon les taux de semis recommandés par le producteur. Lisez attentivement le mode d’emploi sur l’étiquette de l’emballage des semences.

Choisir le bon type d’épandeur pour votre situation vous aide à obtenir les résultats voulus:

  • Un épandeur goutte à goutte fait tomber la semence directement dans une trajectoire de la largeur de votre épandeur lorsque vous vous déplacez sur votre pelouse. Ce type d’épandeur se manœuvre bien dans les espaces restreints.
  • Un un épandeur rotatif répand la semence en l’éparpillant dans toutes les directions, ce qui permet une couverture plus uniforme. Ces épandeurs sont idéaux pour les grandes pelouses, mais ils ne sont pas aussi précis que les épandeurs à chute.

Une fois que vous avez fini d’épandre la semence, utilisez un râteau pour l’enfoncer légèrement dans le sol. Il faut ratisser mais n’enterrez pas les graines trop profondément. Les semences d’herbe ont besoin d’une lumière suffisante pour germer rapidement.

Ensuite, il ne restera qu’à tasser le sol avec un rouleau à gazon et l’humidifier afin de démarrer la germination. Passez sur la surface avec un rouleau, ce qui permet d’assurer un bon contact entre la semence et le sol.

Arroser les semences

Pour que vos efforts d’ensemencement soient couronnés de succès, il est essentiel de garder les semences et les semis d’herbe constamment humides, mais non détrempés. Arrosez les zones nouvellement ensemencées deux à trois fois par jour avec un léger jet pour garder les graines humides.

Arrêtez d’arroser lorsque des flaques d’eau commencent à apparaître à la surface du sol. Une fois que les graines germent et que les semis d’herbe commencent à pousser, passer graduellement à un arrosage moins fréquent mais plus intense. Réduisez l’arrosage au fur et à mesure que l’herbe devient plus grande et plus mature.

Définir le périmètre de votre pelouse

Pour éviter le piétinement, n’oubliez surtout pas de définir le périmètre où vous venez de semer les graines, car si tout le monde s’amuse à marcher là où sont plantées les graines de gazon, le résultat sera du pire effet !

Quelle est la meilleure période pour semer du gazon ?

Le gazon est très capricieux et il faut en tenir compte quand on veut se lancer et obtenir une pelouse magnifique et accueillante. La graine de gazon est comme beaucoup de graines, pour germer, il lui faut une combinaison de chaleur et d’humidité.

Planter du gazon en automne

C’est pour cela que l’automne est la saison idéale pour semer son gazon et obtenir un magnifique résultat. La terre est encore gorgée des degrés de l’été et la saison est propice aux pluies. À cette période, les deux ingrédients sont donc réunis. Seulement, il vous faudra également tenir compte de la région où vous habitez. SI l’automne y est plutôt froid, il sera nécessaire de le prendre en considération de semer assez rapidement, avant que les températures ne tombent en dessous des 10° qui donneront à ces graines la possibilité de donner le meilleur d’elles-mêmes.

Semer du gazon au printemps

L’ensemencement printanier est la deuxième meilleure option pour planter des graminées de saison fraîche. Essayez de semer tôt dans la saison, mais attendez que les températures diurnes se situent autour de 15 degrés. Cela correspond à peu près aux températures optimales du sol pour la germination des semences de graminées de saison froide. Le soleil printanier et la pluie contribuent tous deux à une forte croissance de l’herbe.