Quels sont les avantages et les inconvénients de la floriculture ?

floriculture-champQue ce soit dans les parcs floraux, chez les fleuristes, ou dans les jardins, les fleurs nous ont toujours attirés par leurs parfums doux, leurs couleurs pétillantes, et leur beauté. La floriculture est une activité est plus appréciée qu’on ne le pense, une seule belle fleur peut changer votre rapport au jardinage. C’est pourquoi beaucoup de personnes en ont fait leur métier ou leur passion.

La floriculture est justement l’une des disciplines du jardinage, professionnel et amateur.

Nous vous invitons dans cet article à découvrir de plus amples informations sur la floriculture, sa définition, et ce qu’elle implique.

Qu’est-ce que la floriculture par définition ?

Qu’il soit écrit en français ou en anglais, le mot floriculture ne change pas. Par définition, la floriculture, tout comme l’horticulture, est un domaine du jardinage, voire de l’agriculture, mais qui va être plus axé sur la culture et la croissance des plantes qui produisent des fleurs.

Ces plantes peuvent être :

  • Des plantes ornementales ;
  • Des plantes à fleurs comme les géraniums ;
  • Des fleurs tout simplement comme les roses, les tulipes, etc.

Il faut savoir que par définition, la floriculture est un domaine qui est ouvert à tous, que vous soyez amateur ou professionnel. Dans ce dernier cas, la personne qui pratique de la floriculture à la suite d’une formation est appelée floriculteur. Cette activité professionnelle regroupe aujourd’hui 3 200 exploitations cultivant 2 500 hectares, dont près de 700 hectares sous serres. Le secteur français de fleurs coupées est surtout localisé en région PACA.

La floriculture fait appel à la création de cultivars qui sont en fait une variété de plantes obtenues en culture, et qui sont surtout réputées pour leurs caractéristiques uniques. On choisit ces plantes en fonction par exemple de qualités morphologiques ou de leur vitesse de croissance.

Cette discipline est orientée vers le développement de nouvelles variétés de plantes et de fleurs qui sont le plus souvent produites en extérieur ou en serre.

Cependant, de nos jours, la floriculture a perdu son aspect artisanal, car les tubercules sont cultivés de manière massive et cela dans un but lucratif et commercial en utilisant divers processus de production. La fleur devient un produit à part entière.

La floriculture peut s’appuyer sur la technologie qui va avoir une influence non-négligeable sur la période de floraison des plantes, et cela tout au long de l’année.

C’est pour cela que la floriculture va permettre de prolonger ou de retarder une période de production de plantes florales ou de fleurs coupées. Et c’est ce qui va la différencier du jardinage qui, lui, va s’axer sur la culture des plantes et des fleurs dans les jardins selon les variations saisonnières, mais aussi selon les diverses conditions météorologiques.

Quels sont les aspects positifs et négatifs de la floriculture ?

Une culture qui est basée sur l’utilisation d’un produit nocif comme un pesticide peut avoir un effet négatif, mais elle peut également avoir un impact positif. Voyons des informations sur cela tout de suite.

Les aspects positifs

Grâce aux techniques utilisées en floriculture, de nombreuses fleurs ont pu être ainsi préservées dans la nature, car leur production se fait dans des serres ou en extérieur selon les variétés, c’est le cas par exemple des orchidées qui sont des fleurs rares. Grâce à la floriculture, cette espèce de fleurs a pu être protégée et n’est plus menacée de disparition comme elle l’était auparavant.

floriculture-métier

Par définition, la floriculture est une discipline agricole qui emploie beaucoup de personnes, c’est une activité professionnelle répandue, surtout dans les pays qui sont en voie de développement. De nombreuses entreprises sont à la recherche de floriculteurs. C’est un métier qui fait partie des professions qui nécessitent un apprentissage et une formation continue.

Les aspects négatifs

Voici une liste des aspects négatifs de la floriculture :

  • L’utilisation de pesticides en grande quantité ;
  • La santé des employés est mise en danger ;
  • Certaines plantes vont faire circuler une pollution génétique qui va tuer des insectes utiles ;
  • Une pollution lumineuse qui s’avère néfaste pour certaines fleurs.

Des insectes comme les abeilles et les papillons sont morts à cause de la pollution génétique. L’utilisation en grande quantité de produits comme les pesticides est néfaste pour les plantes, mais aussi pour les employés qui doivent les utiliser régulièrement.

Les serres emploient une luminosité abrupte qui va engendrer une pollution lumineuse la nuit, elle est néfaste aux diverses variétés de plantes à fleurs.

Certaines entreprises se sont mises en mode écologie et utilisent des insectes qui jouent le rôle de prédateurs contre les pucerons qui sont un vrai fléau pour les plantes et les cultures en général.

Quelles sont les activités du floriculteur ?

Les principales tâches et activités du floriculteur sont axées sur la surveillance du développement des cultures florales, mais il doit aussi entretenir les sols, tailler et effeuiller les plantes ornementales en appliquant des techniques bien spécifiques.

Dans les serres, le floriculteur doit surveiller non seulement les équipements d’irrigation, mais aussi de chauffage, d’aération, et d’éclairage. Il doit également savoir emballer et commercialiser les cultures de fleurs à destination des consommateurs.

La planification des opérations de semis, mais aussi de traitement et de récolte, est une tâche très importante, tout comme la manipulation des produits phytosanitaires.

Le floriculteur doit avoir plusieurs compétences et connaitre les techniques qui lui permettront d’exercer son métier à la perfection.

You might also like

Comments are closed.