1. Comment utiliser le calendrier lunaire pour votre potager ?
  2. Guide d’achat complet sur le scarificateur thermique, électrique ou manuel
  3. Association des légumes, culture intercalaire, exemple des 3 sœurs
  4. Pratiquer l’assolement ou la rotation des cultures pour votre potager bio
  5. Nid de guêpes dans le jardin ? Comment l’enlever
  6. Comment décorer vos façades avec des fleurs selon l’orientation
  7. Comment choisir les jardinières pour votre façade?
  8. Le désherbage mécanique dans l’agriculture bio
  9. Désherber avec des produits naturels ?
  10. Pourquoi et comment faire pousser des betteraves
  11. Comment désherber de façon naturelle ?
  12. Quand et comment planter des citrouilles
  13. La tanaisie et ses usages
  14. Comment lutter contre la pyrale du buis
  15. Qu’est-ce que mulcher et pourquoi le faire en permaculture ?
  16. Comment créer sa micro ferme
  17. Permaculture au jardin mois par mois
  18. Comment faire un potager en permaculture sans retourner la terre (avec du paillage)
  19. Quelle est la différence entre permaculture et agroécologie
  20. Comment associer les légumes ?
  21. Comment devenir horticulteur ?
  22. Le purin de consoude : meilleure recette facile
  23. Programme Wallon pour la réduction des pesticides
  24. Comment faire un purin d’ortie et comment l’utiliser ?
  25. Comment fabriquer potager surélevé
  26. Pourquoi choisir uniquement des plantes indigènes
  27. Engrais organiques ou engrais chimiques, lesquels choisir ?
  28. Comment enlever les pesticides des fruits et légumes
  29. Comment retirer la mousse dans mon gazon ?
  30. Comment les pesticides arrivent-ils dans votre eau ?
  31. Comment fertiliser vos orchidées avec ces recettes d’engrais vert
  32. Comment construire votre terrasse en bois vous-même ?
  33. Comment concevoir l’aménagement paysager parfait pour votre jardin
  34. Comment entretenir son gazon ?
  35. Comment semer du gazon pour avoir une belle pelouse
  36. Comment débuter le jardinage de permaculture ?
  37. Comment utiliser les plantes bio-indicatrices pour mon sol ?
  38. Pourquoi planter des plantes mellifères chez vous ?
  39. Qu’est-ce que la pâquerette pomponnette, fleur d’automne ?
  40. Comment trouver des truffes en foret sans chien ?
  41. Quels légumes pour votre potager en automne
  42. Comment remplacer les pesticides au jardin
  43. Comment faire un compost dans son jardin ?
  44. Comment vidanger complètement une piscine hors sol
  45. Réduction des pesticides

Vous vous êtes certainement déjà demandé comment font les gens qui ont toujours une pelouse verte et en bonne santé, sans pour autant avoir acheté de pelouse artificielle ? L’arrosage et l’entretien manuel ne font pas tous : certains outils sont indispensables pour obtenir ce résultat, comme le scarificateur thermique. Pour obtenir une pelouse en bonne santé, aérée et débarrassée des mauvaises herbes, il est utile de la scarifier. Découvrez notre guide d’achat d’un scarificateur thermique ou autre.

Qu’est-ce qu’un scarificateur ?

scarificateurLe scarificateur est une machine qui sert à scarifier la pelouse, c’est-à-dire la griffer pour aérer le sol et ainsi éliminer les résidus et mauvaises herbes qui empêchent votre pelouse de bien se développer. Le scarificateur dispose d’un axe rotatif, équipé d’un couteau métallique en acier.

Contrairement à certaines idées reçues, le scarificateur ne va pas arracher les herbes de la pelouse mais va gratter les couches superficielles, notamment les couches de feutre et de mousse, qui nuisent à son bon développement.

Un scarificateur ressemble un peu à une tondeuse à gazon : La machine est équipée de quatre roues, d’un guidon, d’un carter qui entoure et protège le moteur, et de rouleaux avec des lames ou des griffes qui éjectent généralement les mousses, l’herbe morte et les débris de coupe dans un bac collecteur.

Les différents types de scarificateur

Le scarificateur à lames

Un scarificateur est équipé de lames qui coupent la mousse et les feuilles mortes avant de les rassembler dans un réceptacle comme une tondeuse à gazon. Les scarificateurs à lames détruisent la matière végétale et ratissent le sol, ramassant les débris végétaux et les mauvaises herbes.

Leur puissance électrique est d’environ 1000-1800W ; les scarificateurs à essence ont des cylindrées de 144-160cm3 (soit 1,8 à 5 CV).

L’aérateur

A la différence du scarificateur à lames, un aérateur enlève simplement la mousse de la surface.es aérateurs sont équipés de dents ou de griffes et servent à nettoyer la surface de votre pelouse. Ils ne sont recommandés que pour les pelouses de moins de 300 m².

Les aérateurs sont équipés d’un moteur électrique d’une puissance d’environ 600-750W.

Selon la force motrice

On trouve 3 types de scarificateurs :

  • Le scarificateur manuel est parfait pour les pelouses de petites surfaces jusqu’à 100m². Les modèles manuels sont très simples dans leur conception, économiques et silencieux à l’utilisation.
  • Le scarificateur électrique est parfait pour les pelouses de 100 à 500m². Ils ne nécessitent que peu d’entretien (en principe, il suffit de nettoyer les éléments de coupe – dents, griffes ou lames). Les scarificateurs électriques sont peu bruyants.
  • Le scarificateur à essence est idéal pour les pelouses de plus de 500m². Ils sont plus bruyants (porter des protections auditives) et nécessitent plus d’entretien (huile, bougie, filtres, stockage hivernal etc.).

Quelle est la différence entre un scarificateur thermique et un désherbeur thermique ?

Le scarificateur thermique et le désherbeur n’ont pas la même fonction, bien que l’objectif soit le même (éliminer les mauvaises herbes). Le scarificateur thermique s’utilise sur la pelouse, pour supprimer les mauvaises herbes (elles seront stockées dans un bac) et favoriser le bon développement de la pelouse ; tandis que le désherbeur va cibler et brûler les mauvaises herbes : on ne peut donc pas l’utiliser sur de la pelouse où la distinction entre mauvaises herbes et herbes normales serait trop difficile pour la machine.

Comment fonctionne un scarificateur ?

La tondeuse à gazon joue un rôle important dans le cycle de vie d’une pelouse, mais elle n’élimine pas les nouvelles pousses et les racines de surface, d’où l’utilité d’un scarificateur.

Un scarificateur ressemble à une petite tondeuse à gazon, sauf qu’il possède de nombreuses petites dents, griffes ou lames à la place d’une lame rotative. Ces éléments sont montés sur un arbre horizontal qui tourne à grande vitesse pour couper quelques millimètres dans le sol. Les griffes raclent le sol et enlèvent les débris. Les lames coupent et pulvérisent les déchets végétaux (scarification proprement dite).

Vous pouvez aussi ramasser les déchets du scarifiage au fur et à mesure, avec une auge de ramassage semblable à celle d’une tondeuse à gazon.

Comment utiliser votre scarificateur ?

Le scarificateur thermique est très simple d’utilisation:

  1. La première étape est de tondre votre pelouse pour laisser une hauteur d’herbes de 2 cm environ seulement.
  2. Ensuite, réglez la profondeur de la scarification entre 2 et 4 mm. Attention, une profondeur trop faible va être inefficace tandis qu’une trop grande profondeur va déraciner la pelouse et provoquer des dégâts.
  3. Si votre sol n’est pas trop sec ou pas trop humide, vous pourrez alors passer la machine sur la pelouse, en procédant par passages croisés (des passages dans le sens de la longueur suivis de passages dans le sens de la largeur) pour s’assurer de ne rien oublier.
  4. Finissez par ramasser les résidus.

En général, il faut environ 3 semaines pour que la pelouse retrouver sa pleine santé : elle sera alors plus dense, plus verte, et surtout plus résistante.

Pourquoi utiliser un scarificateur thermique ?

Entretenir sa pelouse est très important pour qu’elle reste en bonne santé et qu’elle se développe bien. Les matières végétales telles que la mousse, les lichens et l’herbe morte empêchent le sol d’obtenir les nutriments dont il a besoin à partir des éléments vitaux : l’eau, le soleil et l’air.

L’entretien de la pelouse permet d’éliminer ces résidus (comme les mousses, les résidus d’herbe coupée ou encore les mauvaises herbes) qui l’empêchent d’absorber l’eau et les nutriments qui vont permettre sa croissance. Le scarificateur thermique permet d’effectuer cet entretien de manière simple et efficace, mais aussi plus rapidement que si vous le faisiez à la main ! Pour les grandes surfaces, l’intérêt du scarificateur thermique n’est donc pas à prouver.

Pour vous donner une idée de l’efficacité du scarificateur thermique : la scarification de la pelouse permet de réduire jusqu’à 90 % de la mousse accumulée ! Et ce, dans un temps nettement inférieur à celui que mettrait un désherbeur.

Par l’action de ses griffes, le scarificateur nettoie le sol. Après la scarification, le sol peut à nouveau respirer et la pelouse retrouvera l’apparence d’un tapis vert et luxuriant une fois les traces de scarification disparues. Ainsi, malgré les connotations barbares, scarifier, c’est favoriser et améliorer la croissance du gazon en aérant le sol. Le scarificateur thermique va donner une meilleure allure à votre pelouse, en la rendant plus verte et plus dense.

Quand faut-il scarifier votre pelouse ?

Avec le temps, les saisons qui passent vont recouvrir votre pelouse de feuilles mortes, de mousses, de racines, de boutures et d’autres débris végétaux. Toutes ces substances étouffent le sol, ce qui entraîne une acidité excessive. C’est pourquoi il est bon d’utiliser un scarificateur pour aérer le gazon et le garder en bonne santé.

Même si vous entretenez déjà régulièrement votre pelouse, utilisez un scarificateur deux fois par an:

  1. Après la première tonte au printemps pour nettoyer l’herbe ;
  2. En automne pour fortifier le sol en éliminant la végétation morte.

Comment choisir un scarificateur ?

Outre la taille de votre jardin qui influence le choix de votre source d’énergie, voici quelques autres critères de choix :

Dents, griffes ou lames

En gros, plus il y a de dents, de griffes ou de lames, mieux c’est ! Un rouleau aérateur a généralement 24-48 griffes et un scarificateur une moyenne de 14-20 lames. La qualité des griffes et des lames dépend fortement du matériau dont elles sont faites (acier inoxydable, acier trempé, etc.). Certaines griffes peuvent être remplacées individuellement.

Profondeur de travail

La scarification fonctionne sur quelques millimètres de profondeur. La pénétration en profondeur (2,5 à 5 cm) n’est utile que si votre scarificateur peut également être utilisé comme aérateur. La profondeur peut être ajustée, généralement entre trois réglages.

Largeur de coupe

Si vous avez une grande surface à couvrir, souvenez-vous qu’une différence de seulement 6 cm sur une largeur de coupe standard de 30 cm, par exemple, vous fera économiser un pas sur 5 !

Confort d’utilisation

Un guidon réglable est préférable pour s’adapter à la taille et à la posture de l’utilisateur – et des poignées ergonomiques sont toujours plus agréables à utiliser. Le poids de la machine, bien que dans une certaine mesure un facteur de puissance et de source d’énergie (c’est-à-dire l’essence = plus lourd), peut être un facteur important pour vous. La capacité du bac de ramassage dictera le nombre d’arrêts que vous devrez faire.

Combien coûte un scarificateur thermique ?

Le scarificateur thermique peut coûter relativement cher, il s’agit donc d’un investissement. En effet, selon le modèle de scarificateur thermique, vous pourrez payer entre 300 € et plusieurs milliers d’euros. En-dessous de 1 000 €, vous pourrez trouver des modèles d’entrée de gamme (300 – 400 €) ou de milieu de gamme (500 – 1000 €). Ces derniers pourront tout à fait traiter de grandes surfaces, mais si vous souhaitez investir dans un modèle professionnel et puissant, il faudra débourser plus de 1 000 €.