La serre de jardin indispensable pour les passionnés de jardinage

Vous voulez donc cultiver toute l’année ? Ou prolonger votre saison de jardinage ? Vous souhaitez cultiver des plantes qui, normalement, ne survivent pas dans votre région ? Si la réponse à l’une de ces questions est “oui”, alors une serre de jardin est ce qu’il vous faut. Explications !

Les avantages et inconvénients d’avoir une serre de jardin

Avant d’acheter ou de construire une serre, il est utile de peser le pour et le contre. Voici quelques éléments qui peuvent vous décider de placer une serre de jardin dans votre potager ou de ne pas le faire !

Les avantages d’une serre

serre-jardinLes serres servent de bouclier entre la nature et ce que vous cultivez. La serre offre donc un environnement protégé idéal pour la culture de jeunes plants, l’hivernage de plantes tendres, la culture de plantes telles que les tomates, ou même la culture de plantes qui ont besoin de protection toute l’année. Les serres apportent au jardinier de multiples avantages :

  • En semant des plants plus tôt dans la saison, il est possible d’assurer des cultures plus complètes et plus développées pendant les saisons de croissance naturelles.
  • Elle vous permet d’avoir des fleurs fraîches coupées toute l’année
  • Si vous semez au printemps, cela signifie également qu’au moment où le temps chaud arrive, vous pourrez mettre les plantes à l’extérieur, celles-ci ayant bénéficié d’un temps de développement plus long dans le donjon de votre serre.
  • Vous aurez la capacité de faire pousser des choses que vous ne pourriez pas faire pousser autrement (fleurs exotiques, fruits tropicaux)
  • Une fois que vos plantes et semis sont rangés en toute sécurité dans votre serre, ils sont bien sûr protégés de la plupart des parasites et des animaux, ce qui vous permet une récolte complète de légumes.
  • Grâce à un environnement entièrement contrôlé, il est possible de prolonger les saisons de jardinage, tant avant qu’après les périodes traditionnelles.
  • Une serre de jardin est endroit chaud où aller au milieu d’un hiver froid et gris
  • Vous ajoutez de la beauté et de l’attrait visuel à un paysage

Les inconvénients d’une serre

A vrai dire, les inconvénients peuvent être aisément surmontés, comme le coût de la serre car vous pouvez en faire une vous-même avec des matériaux de récupération. Les voici néanmoins :

  •     Peut être coûteuses
  •     Nécessite une surveillance, un entretien et des soins constants
  •     Pourrait augmenter les factures d’électricité et d’eau
  •     Peut déplaire par rapport à l’attrait esthétique d’un jardin

Comment choisir une serre de jardin ?

Il y a quelques éléments à prendre en compte lors de la construction ou de l’achat de votre serre de jardin une fois que la décision a été prise de cultiver vos propres produits. Il est recommandé que votre serre présente les caractéristiques suivantes :

Serre adossée ou serre autoportante ?

Le grand avantage d’une serre adossée est qu’il n’est pas nécessaire que votre serre aie quatre parois. De plus, vous aurez au moins un mur solide et porteur en place comme votre maison ou un garage, ce qui permet d’alléger les trois côtés de la serre. Ces structures sont souvent moins coûteuses que d’autres modèles de serres et conviennent à la culture de jeunes plants et de certains légumes dans les endroits où l’espace est limité. L’inconvénient est, bien sûr, que la lumière du soleil sera limitée à trois côtés seulement.

La plupart des serres sont autoportantes. Vous pouvez les placer où vous voulez sur votre propriété en fonction des autres critères. Les serres indépendantes ont l’avantage supplémentaire d’être un endroit reposant séparé de chez soi. Un lieu de détente où l’on peut s’évader pendant un certain temps où vous êtes entouré par la beauté des fleurs et des plantes que vous faites pousser.

Serre en bois, en aluminium ou en acier galvanisé ?

Quand vous achetez un serre, l’aluminium est généralement le matériau de choix pour une serre, qu’il s’agisse de métal naturel ou d’une finition peinte. Un cadre coloré peut mieux s’intégrer dans le jardin, surtout si la structure est visible depuis la maison. L’aluminium n’a pas besoin d’entretien et les vitres sont fines, ce qui ne fait pas beaucoup d’ombre.

construire-serre-artisanaleSi vous envisagez de construire votre propre serre, le bois est un matériau de construction traditionnel et attrayant. Par ailleurs, il convient mieux à certains styles de jardin. Cependant, il a besoin d’un entretien périodique. Les cadres en bois ont tendance à être plus volumineux que l’aluminium et peuvent faire trop d’ombre à l’intérieur de la serre.

D’anciennes serres ont été faites en acier galvanisé. En raison du poids de ce matériau, il est moins employé.

Parois en verre ou en plastique ?

Le meilleur matériau de vitrage est le verre. Il laisse passer 90 % de la lumière, ne se dégrade pas à la lumière du soleil et, contrairement aux matières plastiques, réfléchit la chaleur rayonnée de l’intérieur de la serre vers la structure au lieu de la perdre. Le verre trempé doit être utilisé pour les portes et partout où des personnes pourraient tomber sur le verre. Les doubles vitrages modifient la composition spectrale de la lumière du soleil et ne sont pas recommandés.

Le polycarbonate est un vitrage plastique à double paroi qui présente les avantages d’être résistant à la casse, léger, durable en cas de mauvais temps et bon pour retenir la chaleur. Cependant, le polycarbonate transparent ne transmet que 83 % de la lumière. C’est beaucoup moins que le verre, ce qui peut limiter son utilisation pour la culture de semis, de boutures et de plantes qui ont besoin d’un niveau de lumière élevé.

Il existe également des vitrages en plastique acrylique à double paroi. Ils transmettent 85 % de la lumière, mais ils sont plus fragiles que le polycarbonate et a tendance à se fissurer lors de l’installation.

Forme et taille de la serre

Avant tout votre serre doit avoir une hauteur suffisante pour les plantes les plus grandes et pour vous-même. Autre critère important de votre choix,  la quantité d’espace de culture dont vous aurez besoin. N’oubliez pas qu’une serre est un investissement à long terme. Faites attention que  l’on a tendance à sous-estimer la taille lors de l’achat ou la fabrication de la serre de jardin. Il est préférable d’opter pour une serre d’au moins 1,80 m de large. Cela vous permettra de placer des étagères des deux côtés.

Voici d’autres considérations :

  • Plus une serre est haute à l’avant-toit, meilleure est la transmission de la lumière et donc plus grande est la gamme de plantes qui peuvent être cultivées. Les avant-toits doivent mesurer au moins 1,5 m de haut, et idéalement 1,8 m ou plus.
  • La faîte doit être au moins 60 cm au-dessus de l’avant-toit pour permettre une porte d’accès facile, une pente suffisante pour évacuer la pluie et pour favoriser la perte de l’excès de chaleur.
  • Le vitrage au niveau du sol offre la plus grande flexibilité, mais si elle repose sur un demi-mur, l’utilisation de maçonnerie ou de bois d’œuvre réduit les pertes de chaleur.

Les dômes et autres serres de forme irrégulière peuvent s’avérer plus difficiles à gérer, surtout lorsqu’on essaie de ventiler efficacement, et ils ont tendance à être plus chers que la forme traditionnelle.

Où installer et orientation de la serre

Plus votre serre est proche de la maison ou du jardin, plus vous êtes susceptible de l’utiliser. Pensez également à l’accès à l’électricité et à l’eau, deux éléments dont vous aurez probablement besoin.

Prévoyez une marge de manœuvre pour vous et les autres plantations autour de la serre sans endommager les plantes.

Idéalement, les serres devraient être situées de manière à pouvoir recevoir du soleil sans interruption tout au long de la journée. Fournir un écran ou un abri contre les vents froids du nord ou de l’est, qui peuvent maintenir des températures basses au printemps et ralentir la croissance des semis et des jeunes plantes.

Recherchez une zone plane avec une exposition maximale au soleil. Une orientation est-ouest prolongera légèrement les niveaux de lumière pendant l’hiver. Une orientation nord-sud est adaptée aux cultures d’été comme les tomates, les deux côtés recevant plusieurs heures de soleil de l’est et de l’ouest. Avec cette orientation, les boutures réduiront la quantité de soleil atteignant la maison pendant la période la plus chaude de la mi-journée. Décidez du moment où vous prévoyez d’utiliser le plus votre serre et orientez-la en conséquence si vous le pouvez.

Les arbres à feuilles caduques peuvent fournir l’ombre nécessaire en été, mais comme ils perdent leurs feuilles chaque automne, ils laissent passer la lumière du soleil en hiver. Évitez de choisir un site  à proximité de conifères ou d’autres objets qui projettent une ombre pendant les longs mois d’hiver.

Ventilation de la serre

ventilation-serreL’une des raisons les plus courantes de plantes qui meurent dans une serre est que la structure n’est pas correctement ventilée. Comme pour de nombreux bâtiments, il est bien sûr important que les serres retiennent l’air chaud pendant l’hiver, mais aussi qu’elles le libèrent pendant les mois d’été.

Il est important de s’assurer que votre serre dispose d’une ventilation suffisante :

  • Les aérations de toit sont les plus utiles, et devraient idéalement se trouver des deux côtés de la faîte et équivaloir à 15-20 % de la surface au sol.
  • Les aérations latérales ne remplacent pas la ventilation du toit, et si les aérations à lames permettent de réguler le flux d’air, elles sont difficiles à étanchéifier en hiver.

Cela signifie que lors du choix de l’emplacement d’une serre, il faut tenir compte de l’écoulement de l’air vers celle-ci pour s’assurer qu’il peut entrer et sortir de la structure. Vous pouvez choisir l’emplacement des bouches d’aération sur un grand nombre de nos serres en fonction de votre jardin.

Isolation de la serre

Chaque serre a besoin d’une certaine forme d’isolation, mais chaque serre nécessite différents niveaux d’isolation, en fonction de l’environnement et de la météo dans votre jardin.

Vous pouvez acheter toute une gamme de matériaux pour assurer l’isolation de votre serre. Il convient de rappeler que, selon le type de serre que vous achetez, les fondations, les murs et les toits sont tous disponibles pour l’isolation.

Le plastique ou le verre qui constitue la majeure partie de l’extérieur d’une serre est idéal pour laisser entrer le maximum de lumière, mais c’est un mauvais isolant. Cela signifie que l’énergie calorifique traverse la serre et finit par s’échapper vers le monde extérieur. La nuit, toute l’énergie thermique partira rapidement, ce qui laissera vos plantes à la merci de températures nocturnes plus basses. Afin de protéger vos plantes, vous devez soit stocker l’excès de chaleur pendant la journée, soit utiliser une source de chaleur artificielle la nuit.

Deux trucs pour éviter de devoir chauffer la serre :

  1. Si vous possédez une serre particulièrement petite, le papier bulle est une forme d’isolation peu coûteuse mais efficace.
  2. Placez des roches ou des barils d’eau à l’intérieur de votre serre pour capter la chaleur du soleil et garder les plantes au chaud pendant les soirées fraîche.

Prévenir la présence de parasites

Une serre permet d’éviter plus facilement les parasites. Néanmoins, il est possible que les parasites fassent des ravages sur vos plantes. Les plantations extérieures doit être tenues à l’écart de la serre de jardin pour réduire le risque de contamination.

Certaines personnes installent des moustiquaires pour l’entrée de porte, les bouches d’aération et les systèmes d’alimentation en eau.

Comment fonctionne une serre de jardin?

Les plantes ont besoin de lumière, de températures chaudes, d’air, d’eau et de nutriments pour survivre et se développer. Une serre piège la chaleur et la lumière qui sont donc deux éléments indispensables à vos plantations.

Bien que le terme “effet de serre” soit devenu négatif en raison du réchauffement climatique, pour le jardinier amateur, l’effet d’une serre sur les plantes peut être très positif. L’idée derrière l’utilisation d’une serre de jardin est de créer un endroit pour conserver la chaleur. La structure empêche le flux d’énergie thermique de sortir, et la lumière du soleil qui passe à travers les parois transparentes d’une serre chauffe le sol dans la serre qui rayonne de la chaleur et réchauffe l’air.

  • La source de lumière : Les serres sont faites de matériaux translucides, comme le verre ou le plastique transparent. Cela permet aux plantes à l’intérieur d’avoir un accès maximal à la lumière du soleil.
  • La chaleur est absorbée et capturée : Lumière entrée à travers les parois vitrées de la serre est absorbée par les plantes, le sol et tout ce qui se trouve dans la serre. Plus la surface est sombre, plus elle peut absorber d’énergie la transformant ainsi en énergie infrarouge (ou chaleur).  Cette énergie a une longueur d’onde différente de celle de la lumière. Cette modification de la longueur d’onde fait que la chaleur ne peut pas facilement s’échapper des parois vitrées de la serre. La chaleur emprisonnée réchauffe l’air à l’intérieur de la serre comme dans une voiture après qu’elle ait été garée au soleil. Si la chaleur est trop importante, une serre peut vous aider à créer ou à réguler un environnement plus tempéré pour les plantes en ajoutant un mécanisme de refroidissement.
  • Favoriser la photosynthèse : La photosynthèse est la combinaison du dioxyde de carbone de l’air et de l’énergie de la lumière du soleil pour fabriquer des sucres simples, que la plante utilise ensuite comme nourriture.

Conclusion

Une serre est un must pour le jardinier passionné : elle est idéale pour semer des graines, prendre des boutures, faire pousser des plantes et des cultures tendres et faire hiverner des plantes tendres.

Il existe un large éventail d’options pour choisir une serre de jardin, et les prix peuvent varier de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros.

Cet article vous permet de vous aider dans le choix de la vôtre.

You might also like

Comments are closed.