1. Comment utiliser le calendrier lunaire pour votre potager ?
  2. Guide d’achat complet sur le scarificateur thermique, électrique ou manuel
  3. Association des légumes, culture intercalaire, exemple des 3 sœurs
  4. Pratiquer l’assolement ou la rotation des cultures pour votre potager bio
  5. Nid de guêpes dans le jardin ? Comment l’enlever
  6. Comment décorer vos façades avec des fleurs selon l’orientation
  7. Comment choisir les jardinières pour votre façade?
  8. Le désherbage mécanique dans l’agriculture bio
  9. Désherber avec des produits naturels ?
  10. Pourquoi et comment faire pousser des betteraves
  11. Comment désherber de façon naturelle ?
  12. Quand et comment planter des citrouilles
  13. La tanaisie et ses usages
  14. Comment lutter contre la pyrale du buis
  15. Qu’est-ce que mulcher et pourquoi le faire en permaculture ?
  16. Comment créer sa micro ferme
  17. Permaculture au jardin mois par mois
  18. Comment faire un potager en permaculture sans retourner la terre (avec du paillage)
  19. Quelle est la différence entre permaculture et agroécologie
  20. Comment associer les légumes ?
  21. Comment devenir horticulteur ?
  22. Le purin de consoude : meilleure recette facile
  23. Programme Wallon pour la réduction des pesticides
  24. Comment faire un purin d’ortie et comment l’utiliser ?
  25. Comment fabriquer potager surélevé
  26. Pourquoi choisir uniquement des plantes indigènes
  27. Engrais organiques ou engrais chimiques, lesquels choisir ?
  28. Comment enlever les pesticides des fruits et légumes
  29. Comment retirer la mousse dans mon gazon ?
  30. Comment les pesticides arrivent-ils dans votre eau ?
  31. Comment fertiliser vos orchidées avec ces recettes d’engrais vert
  32. Comment construire votre terrasse en bois vous-même ?
  33. Comment concevoir l’aménagement paysager parfait pour votre jardin
  34. Comment entretenir son gazon ?
  35. Comment semer du gazon pour avoir une belle pelouse
  36. Comment débuter le jardinage de permaculture ?
  37. Comment utiliser les plantes bio-indicatrices pour mon sol ?
  38. Pourquoi planter des plantes mellifères chez vous ?
  39. Qu’est-ce que la pâquerette pomponnette, fleur d’automne ?
  40. Comment trouver des truffes en foret sans chien ?
  41. Quels légumes pour votre potager en automne
  42. Comment remplacer les pesticides au jardin
  43. Comment faire un compost dans son jardin ?
  44. Comment vidanger complètement une piscine hors sol
  45. Réduction des pesticides

plantes bio-indicatricesUne plante bio-indicatrice est un indice pour le jardinier. Il observera sa présence, ou son absence. Il pourra faire des déduction sur la qualité de son sol. Elle peut également être un indicateur de présence d’humidité dans la terre. Pour être représentative, la plante bio-indicatrice doit être présente en très grand nombre sur une petite surface. Un pissenlit tout seul au milieu de cent mètres carrés de pelouse indiquera tout au plus que le vent a amené une graine ici !

La plante bio-indicatrice est à la base une graine enfouie, qui est en « sommeil », et qui commencera à germer et à pousser lorsque les conditions nécessaires seront réunies pour elle. Souvent appelée « mauvaise herbe », certains s’acharneront à la détruire parce qu’elle n’a pas été semée par eux. Les autres s’en serviront pour mieux comprendre leur terrain et, du coup, corriger ou adapter leurs cultures en fonction de celui-ci.

Que sont les plantes bio-indicatrices ?

Les plantes utilisées pour la surveillance des conditions environnementales sont appelées bio-indicateurs ou biomoniteurs. Les bio-indicateurs peuvent démontrer la présence de polluants ou de déséquilibres dans la terre de votre sol.

Les plantes bio-indicatrices de bonne santé

Il existe plusieurs plantes capables de vous indiquer si votre sol est réellement en bonne santé ou non. L’une d’elles est le Mouron blanc. Il s’agit d’une plante couvrante qui est indicateur d’une terre en très bonne santé et équilibrée. Pour être plus précis, la présence de Mouron blanc indique que votre sol comporte une bonne activité microbienne ainsi qu’une excellente minéralisation. L’apparition du Mouron blanc est donc l’un des meilleurs présages possible concernant la santé de votre sol.

Les plantes bio-indicatrices de surdose

Vous pouvez également découvrir si votre sol est en surdose grâce à de nombreuses plantes.

Pour commencer : le liseron. Comme vous le savez, le liseron est une mauvaise herbe persistante et très embêtante. Cependant, ce que vous ignorez sans doute, c’est que cette plante est nitrophile et qu’elle indique un sol asphyxié par une masse trop importante d’eau et de matières organiques, telles que :

  • le fer,
  • l’aluminium,
  • les nitrates,

qui deviennent alors toxiques pour votre terre. La présence de liseron sur votre terrain indique très souvent que votre sol peut produire des aliments nocifs pour tous, hommes et animaux.

Dans cette catégorie, nous pouvons également retrouver le chiendent. L’apparition de cette plante sur votre sol peut indiquer que ce dernier possède un excès de potasse et/ou de nitrates. Sa présence peut également vouloir dire que le sol est fatigué dû à de nombreux labours ou qu’il est sujet à un fort contraste hydrique et/ou un pH plus élevé que la norme.

Pour finir, l’ortie est également indicatrice de surdose. Si votre sol est naturellement recouvert d’orties, cela veut dire que votre terrain est engorgé d’une très forte dose de nitrates. C’est d’ailleurs pour cette même raison que nous pouvons souvent retrouver de vieux outils ou des morceaux de fer rouillés aux pieds de ces plantes.

Les plantes bio-indicatrices de manque

Après les sols en bonne santé et les sols en surdose, il existe également des sols en manque. Certaines plantes sont également utiles dans ce cas comme, par exemple, la pâquerette. En effet, la présence de pâquerettes sur votre terrain peut indiquer que ce dernier subit une déficience majeure au niveau du complexe argilohumique. Autrement dit, votre sol est en manque flagrant de fer et de calcium. Cette déficience peut également causer une baisse du pouvoir de fixation. De ce fait, si des pâquerettes apparaissent naturellement, c’est qu’il est sans doute temps de vous occuper de votre terre.

Conclusion

Il est possible d’utiliser les plantes bio-indicatrices de bien des façons. En effet, vous pouvez vous servir de plantes comme le liseron pour vous indiquer une surdose dans votre sol, vous pouvez utiliser des plantes telles que les pâquerettes pour vous annoncer un manque sur votre terrain et vous pouvez également vous servir de l’apparition de mouron blanc dans votre jardin comme preuve que votre sol est en bonne santé. Autrement dit, il existe de nombreuses plantes qui sont capables de vous indiquer l’état de votre sol et le problème exact qu’il faut régler pour améliorer les choses. En gardant ça à l’esprit, il ne vous reste plus qu’à apprendre par cœur la liste des différentes plantes bio-indicatrices.