Liste pour réaliser un tableau d’association de légumes

Au potager, il est important de bien associer ses plantations, que ce soit des légumes, des fruits ou des plantes pour avoir de belles récoltes et limiter l’usage des produits chimiques au maximum.

Quand les plantes poussent, elles ne le font pas tous avec la même vitesse et peuvent avoir une influence positive ou négative sur les autres plantes.

Dans cet article, nous allons parler des associations que vous pouvez faire et de celles que vous devez éviter pour avoir une belle plantation. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus !

Les légumes et les possibilité d’associations

associer legumes potagerVoici une liste de légumes avec les associations possibles pour chacun d’eux :

Tomates

  • Les tomates sont à associer avec laitue, chou, céleri, poireau, haricots, camomille, persil, basilic, oignons, ail
  • Mais à éviter avec concombre, fenouil, pommes de terre, petits pois, noix

Salade

  • La salade est à associer avec : aubergines, haricots, sarriette, petits pois, radis, salsifis, rhubarbe, poireaux, ail, asperges, soucis
  • Mais à éviter avec : persil, céleri, pommes de terre

Épinard

  • Les épinards sont à associer rhubarbe, radis, radis noir, haricots, choux, cresson, tomates, céleri, aubergine
  • Mais à éviter avec : betteraves rouges

Carottes

  • La carotte est à associer avec : oignons et poireaux, petits pois, radis, radis noir, aneth, menthe poivrée.
  • Mais à éviter avec céleri

Poireau

  • Le poireau est à associer avec : carottes, salsifis, choux-raves, fraises, laitue, tomates, céleri, panais
  • Mais à éviter avec betteraves, haricots, petits pois, oignons, ail

Oignon

  • L’oignon est à associer avec : carottes, potiron, fraises, tomates, betteraves, aneth, camomille, courgettes
  • Mais à éviter avec haricots, pommes de terre, choux, pois, poireaux.

Ail

L’ail est à associer avec : carottes, fraises, laitues, concombres, arbres fruitiers
Mais à éviter avec pois, haricots, choux, oignons, poireaux

Radis

  • Le radis est à associer avec laitue, épinards, petits pois, carottes, haricots, choux, blettes, cresson, persil, menthe, haricots, petits pois, fraises, blettes
  • Mais à éviter avec : concombre

Fenouil

Le fenouil est à associer avec concombre, laitue, pois, culture après les pommes de terre primeurs
Mais à éviter avec : haricots, tomates, cumin, poivrons, choux-raves

Concombres

  • Le concombre est à associer avec : aneth, haricots, choux, oignons, laitue, ail, maïs, poivrons, céleri, épinards
  • Mais à éviter avec : radis, radis noir, courgette

Poivrons

  • Le poivron est à associer avec : tomates, concombres, choux, carottes
  • Mais à éviter avec noix, fenouil, capucine

Courgettes

  • La courgette est à associer avec : haricots, maïs, oignon
  • Mais à éviter avec : concombre, courge

Aubergine

  • L’aubergine est à associer avec : chou-fleur, brocoli, laitue, chou, épinards.
  • Mais il faut éviter de la planter près de petits pois

Haricot

  • Les haricots sont à associer avec : Chou, céleri, sarriette, concombre, courge, tomate, laitue, navet, asperge, rhubarbe, cresson, aneth
  • Mais à éviter avec haricot, petits pois, tout ce qui est de la famille des oignons, fenouil

Brocoli et chou-fleur

  • Sont à associer avec betterave rouge, céleri, aubergine, petits pois, pommes de terre
  • Mais à éviter avec oignons, choux

Les autres choux

Sont à associer avec carottes, petits pois, rhubarbe, tomate, céleri, épinards, cresson, concombre, aubergine, menthe.
Mais à éviter avec autres types de choux, oignon, ail, fraises, pommes de terre

Exemples de légumes bons voisins

association de legumesCommençons tout d’abord par les légumes bons voisins, des légumes que vous pouvez semer ensemble sans aucun problème ! De manière générale, il faut savoir que toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins en eau, en sel, en soleil, etc.

  • Les carottes et les oignons constituent une culture mixte typique. Si vous alternez les rangées de carottes et d’oignons dans votre jardin, ils tiendront à l’écart les parasites comme les mouches. En outre, la carotte a besoin de beaucoup d’eau, mais les oignons ont besoin de très peu pour pousser et elles ils même pourrir s’il y en a beaucoup.
  • Les choux et les carottes sont une bonne association, puisque les deux ont besoin d’eau l’un pour germer (carotte) et l’autre pour pousser (les choux).
  • Le basilic et les tomates vont à merveille ensemble parce que le basilic va servir à chasser les pesticides qui sont nuisibles aux tomates.
  • Vous pouvez semer les betteraves avec les choux-raves qui profiteront de l’ombre des feuilles de betteraves en été !
  • Le chou-fleur est à associer avec de la salade, des oignons ou des épinards. Quant au piment et le poivron, ils s’insèrent facilement entre les aubergines et les tomates qui sont de la même famille.

Voici d’autres associations :

  • L’ail s’accorde avec la carotte, le fraisier, les tomates, mais n’apprécie pas les pois, les haricots et le chou ;
  • Le brocoli s’accorde avec la camomille, l’aneth, la pomme de terre, l’origan, la sauge et le romarin, mais n’apprécie pas la laitue, la fraise et la tomate ;
  • La citrouille s’accorde avec le maïs, menthe, capucine, fève, radis et tomate, mais n’apprécie pas la pomme de terre.

Avantages de la culture mixte de légumes

La culture mixte ne garantit pas un jardin sain, mais elle facilite grandement la vie du jardinier. La polyculture est à nos yeux la manière la plus simple d’éviter que les parasites ne se répandent dans le jardin.

Les effets des partenariats de culture mixte sont d’autant plus importants que les espèces de légumes sont proches les unes des autres. En outre, la culture mixte fonctionne mieux lorsque les potagers sont protégés du vent.

En plus d’avoir plusieurs légumes dans un seul potager, l’association au potager a des autres avantages et non des moindres :

  • Meilleure utilisation de l’espace : Une grande quantité de nourriture est produite et de nombreux types de légumes peuvent être cultivés dans le même espace sur une période plus longue. Il y a des plantes qui se développent en hauteur, ce qui peut avoir un avantage sur d’autres cultures comme les branches de maïs qui sont un tuteur pour les haricots.
  • Moins de parasites et de maladies : Les différentes couleurs, formes, textures et odeurs des feuilles confondent les parasites et les maladies ne peuvent pas se transmettre aussi facilement d’une plante à l’autre. Vous risquez d’avoir moins de maladies, puisque certaines plantes vont éloigner les pesticides des autres plantations ;
  • L’association va apporter des nutriments, des légumineuses lors de la décomposition de leurs racines
  • Les polycultures assurent la pollinisation, ce qui est idéal pour avoir de bons légumes
  • Moins de désherbage : Il n’y a pas d’espace et pas de lumière sur le sol, les mauvaises herbes ne peuvent donc pas germer. L’optimisation de l’espace occupé sur le sol comme les feuilles de courges qui vont venir s’étaler sur les autres légumes et empêcher le développement des mauvaises herbes
  • Moins besoin d’arrosage : Une plus grande couverture du sol signifie moins d’évaporation.

Comment associer les légumes au potager concrètement ?

Si vous avez votre propre méthode de culture de légumes, ne vous arrêtez pas tout d’un coup pour essayer la culture mixte. Commencez par l’essayer dans un petit espace et voyez bien. Si cela fonctionne bien, vous pouvez augmenter la superficie ou vous pouvez passer plus de temps à ajuster vos méthodes et votre mélange de plantes.

Sélectionnez les légumes et faire votre plan

Choisissez avec soin quels légumes vous allez associer dans le potager. Il faut établir un plan de culture pour la prochaine saison de jardinage. Pour ce faire, il convient de regrouper les différentes espèces de légumes à l’aide de tableaux de polyculture de manière à ce qu’elles soient le plus possible en symbiose. Ces tableaux sont basés sur l’expérience et les informations que vous pouvez trouver comme dans cet article.

Préparer le sol du potager

Préparez le sol comme vous le feriez pour un potager ordinaire. Plus le sol est fertile, moins la préparation est nécessaire. Ajoutez du compost (idéalement en fin d’automne), puis labourez le sol avec un râteau au printemps. Sur un sol très acide, vous pouvez également ajouter de la chaux. Il est bénéfique pour le sol d’éviter de marcher dessus. Si la largeur est inférieure à 1,5 m, le centre peut être atteint sans marcher sur le sol.

Plantations des divers légumes que vous associez

Le meilleur moment pour planter votre culture mixte est une fois que le gel est passé, vers le milieu du mois de mai. Certains légumes tels que l’ail et l’oignon peuvent être plantés à la fin de l’automne ou au début du printemps. Il est préférable de planter tous les autres semis après la saison froide. Assurez-vous de les durcir pendant quelques jours avant de les planter. Si vous plantez dans une serre, vous pouvez prolonger la saison de croissance en commençant plus tôt et en récoltant plus tard.

Dans un sol fertile, plantez des semis forts et sains de choux, haricots, etc. à un espacement normal. Les oignons et les bulbes d’ail peuvent être plantés le long des plates-bandes, à des intervalles de 10 à 15 cm, et certains éparpillés sur toute la surface.

Semer des graines

En même temps que vous plantez vos semis, plantez tous les cultures que vous prévoyez cultiver à partir de semences.

  • Les grandes graines d’abord : Pois et haricots plantés à leur espacement habituel.
  • Graines de taille moyenne : Betteraves, épinards, radis dispersés ou plantés en touffes. Vous pouvez faire la même chose avec les carottes et autres plantes-racines.
  • Petites graines : Semez de la laitue, de l’oignon, de la carotte, de la coriandre, etc., chacun individuellement et en couche fine sur le sol.
  • Couvre-sol : Semer la moutarde ou le sarrasin (au moins deux familles différentes) à la fin.

Conclusion

La culture mixte de légumes est un exemple de permaculture. Le mot signifie faire pousser beaucoup de types différents de plantes ensemble. Nous veillons à ce que les plantes se protègent elles-mêmes en cultivant nos légumes de manière mixte.
Le mélange croissant dans une permaculture peut inclure des légumes, des herbes, des fleurs et même des fruits. Les gens ont utilisé cette approche partout dans le monde depuis des centaines d’années, souvent avec beaucoup de succès.

Les associations au potager ont beaucoup d’avantages, il suffit de faire le bon choix pour profiter de ces avantages et non de l’effet inverse.

You might also like

Comments are closed.