Louchet : outil indispensable pour votre jardinage

L’alimentation est très indispensable pour la survie de l’homme. Les fruits et légumes sont produits par les jardiniers. Le travail du jardinage peut paraître comme une mince affaire. C’est d’ailleurs plus qu’un simple hobby, le jardinage. Cette activité qui est uniquement réservée pour les passionnés. L’équipement adéquat est toujours leur compagnon de lutte de tous les jours. Bêche, Louchet, pioche sont autant d’outils solides qu’il fallait avoir pour quelqu’un qui envisage de faire le jardin. Pourquoi bien choisir ces outils de jardinage ? Allons-y comprendre.

 

Louchet

 

Pourquoi le Louchet est un accessoire à privilégier ?

 

Par définition, le louchet est une forme de bêche utilisé pour retourner  les terres grasses. Le louchet ou la bêche est l’outil de jardinage très populaire. Il est très adapté pour retourner le sol d’un potager. On l’utilise pour creuser des trous aussi. C’est un équipement qui est à la portée de presque tous les jardiniers qui se respectent. Il est possible de le remplacer dans bien d’autres cas. Puisqu’il y a plusieurs outils de jardinage qui peuvent se substituer. On peut toutes fois utiliser la bêche aussi au lieu de louchet. D’ailleurs, le louchet est connu uniquement par les amateurs du jardinage. Le louchet est l’outil de jardin a privilégié lorsqu’on désire faire de la pépinière. C’est pareil aussi pour le maraîchage. C’est un instrument solide et très robuste. Il permet de travailler autant que la bêche. On se sent très confortable lorsqu’on utilise le louchet. Il a une plume en acier. Cela permet de bien maintenir la manche avec une résistance sans pareil. C’est pourquoi le louchet est considéré comme l’outil d’excellence au profit de la bêche.

 

Comment choisir les outils en fonction du travail ?

 

Un bon jardinier doit opérer le choix de ces matériels en s’appuyant surtout au type de travail à réaliser. Pour :

  • creuser, il est préférable d’utiliser le louchet. La bêche est aussi envisageable pour creuser le sol. C’est l’outil adapté à ces genres de travaux. Il est aussi conseillé de l’utiliser pour la division des souches ou à l’amendement du sol.
  • retourner pour une aération, c’est mieux d’utiliser la fourche à bêche. C’est aussi un accessoire de jardinage qui est recommandé pour travailler au plus proche des racines. Il aide au désherbage des mauvaises herbes avec efficacité
  • Décompacter, il faut un louchet spécial conçu à cet effet pour l’arrachage. Très robuste, les jardiniers peuvent s’en servir pour déraciner les arbustes.

Concernant le sol, c’est important de tenir compte, de sa nature, pour savoir quels outils de jardin valent la peine pour l’affronter. Les caractéristiques de chaque sol comptent beaucoup pour choisir ces matériels de travail aussi. Le sol sablonneux, c’est un sol sur lequel on a de la facilité à y travailler. En période d’humidité, il est léger. Un coup de bêche suffit pour le décompacter ou le retourner efficacement. Ensuite le sol dur, c’est mieux de faire le recours à la bêche qu’au louchet. Car il est plus robuste et facile à utiliser. Pour le terrain dur et épais, la bêche est la solution idéale. Peut-être d’autre accessoire en acier trempé, plus solide. En dehors de ce qui a été cité comme moyen, plusieurs solutions sont possibles pour l’efficacité. puisque les terrains argileux sont durs et lourds. En période d’humidité, ils se collent aux outils de travail. Il vaut mieux choisir d’utiliser la pioche, la fourche ou le louchet. En tout cas, il faut choisir un instrument très robuste, assez lourd et tranchant. Enfin, pour le sol caillouteux, c’est la fourche, l’équipement de jardinage le plus adapté. Il est aisé de l’utiliser dans ces circonstances.

 

En conclusion, qu’est-ce qu’on doit retenir ?

 

En général, il faut définir des critères pour bien choisir son matériel de travail en tant que jardinier. Avec la modernité, plusieurs outils à main de travail ou instruments existent désormais. Plus besoin de trop réfléchir. Si vous voulez le confort dans votre champ de travail, c’est désormais possible. Mais il ne faut jamais mettre de côté l’indispensable, l’utile, le nécessaire pour le plaisir. En voulant travailler, il faut adopter les meilleures postures pour éviter des désagréments malheureux, des blessures. Pour quelqu’un qui a une taille de 1m75, il lui faut un manche de 1m65 minimum. Par contre, les grands jardiniers préfèrent un manche en bois de 1m80. C’est plus adapter pour eux et très confortables. Le choix de votre poignée compte aussi. Il faut que cela soit muni d’une béquille antidérapante. C’est une poignée ergonomique qui confère une excellente prise en main. Le repose-pied est un élément d’appui. Il offre la possibilité d’appliquer de force sur petit outil.

 

You might also like

Comments are closed.